› Eco et Business

Transport: Vol d’inauguration réussi pour la compagnie camerounaise Camair-Co

Pour son vol inaugural, le boeing 767 a parcouru la distance séparant Douala de la capitale Yaoundé

Plusieurs personnalités pour accueillir le vol inaugural
Camair-Co la nouvelle compagnie camerounaise de transport aérien, a effectué ce jour son vol inaugural, entre Douala la capitale économique et Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Il est 10 heures 50 lorsque le boeing 767 a quitté l’aéroport de Douala. A Yaoundé c’était déjà l’attente. Etaient présents, les membres du gouvernement avec à leur tête le ministre des transports représentant le premier ministre, mais aussi les membres du corps diplomatique et de nombreux invités. 25 minutes plus tard le Dja atterrissait à l’aéroport de Nsimalen. Au passage il est arrosé par des jets d’eau des sapeurs pompiers à titre d’inauguration. Plusieurs personnalités faisaient partie de ce vol. Faï Yengo Francis le gouverneur du littoral, fritz Ntone Ntone le délégué à la communauté urbaine de douala, Alex Van Elke le directeur général de la Camair-Co et plusieurs autres passagers. L’avion qui a effectué le vol inaugural sera le plus gros de la flotte, avec une capacité de 210 passagers, dont 30 pour la classe affaire. Par la même occasion on découvrira le nom de baptême de la compagnie, « Camair-Co, l’étoile du Cameroun ». Les passagers ont apprécié le vol et l’ont manifesté. « C’est absolument une chose magnifique, les autres diront que c’est de l’orgueil, mais lorsque nous avons touché le sol de Nsimalen, tous les passagers on chanté l’hymne national du Cameroun remerciant les autorités de leur détermination et de leur engagement », a fait savoir le professeur Guy Patrick Songue. Par la suite, le directeur général de la compagnie aérienne a remis la maquette de l’avion au ministre des transports, qui a fait savoir que la compagnie naissait dans un climat favorable. « Selon des statistiques le marché du transport aérien en Afrique est celui qui connait la plus grande croissance avec près de 6% d’évolution. Dans la sous région on parle de plus de 100 millions de passagers par an. Donc Camair Co nait dans un contexte favorable et devrait pouvoir réussir à s’intégrer, car le Cameroun a une longue tradition de compagnie aérienne » a fait savoir la ministre Bello Bouba des transports dans son discours.

Premier vol commercial prévue entre Douala et Paris
La nouvelle compagnie aérienne on l’a appris, débutera avec 3 avions. Un 767 déjà connu le Dja, dont le Cameroun est propriétaire, et deux 737 presque neufs, acquis dans le cadre d’un crédit bail. Une seule ligne sera ouverte pour l’international, et ralliera Douala à Paris, la capitale française, 6 fois par semaine, du lundi au samedi. « Mais très vite nous espérons pouvoir relier des pays comme l’Afrique du sud, les Emirats Arabe unis et la Chine », a fait savoir Alex Van Elke dans son discours. Pour l’Afrique, un vol sera d’abord prévu sur Ndjamena au Tchad en attendant l’ouverture des autres destinations. Au plan interne, plusieurs vols devraient relier Douala à Yaoundé durant toute la semaine, en matinée comme en soirée. Trois fois par semaine on devrait avoir des allers et retours sur le grand nord. Le directeur général Alex van Elke a fait savoir que l’enthousiasme avec lequel le Cameroun s’est engagé à construire sa compagnie aérienne devrait se poursuivre avec le fait pour le maximum de camerounais de voyager avec leur compagnie aérienne. « Nous leur assurons qu’ils auront un service de qualité et les questions de temps et de logistique se trouveront améliorés » a-t-il fait savoir. Une garantie que promet aussi le ministre des transports. « Le gouvernement a donné des directives pour que la Camair-Co soit une compagnie respectable. Au rang de ces directives, il faudrait que les gens comprennent que avant toute chose la Camair-Co est une entreprise commerciale, qui est appelée à faire des bénéfices, donc les gens devraient respecter cet aspect des choses. Nous attendons donc de l’équipe dirigeante une rigueur absolue et sans faille ans la conduite des affaires » a indiqué Bello Bouba Maïgari. Selon des cadres de la compagnie, l’avion affiche déjà complet. Pour sa mise en uvre, l’Etat aura dépensé près de 28 milliards de francs CFA. Dans les coulisses tout le monde dit espérer que les travers de la Camair ne renaîtront pas sur les chemins de la nouvelle étoile.

Photo de famille à l’arrivée du vol ce 28 mars 2011 à Yaoundé
Jean David Mihamlé)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé