› Non classé

Travaux publics : le pont sur la Sanaga sera livré en février 2020 (Mintp)

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidé samedi, la « cérémonie de clavage des hourdis » de cet ouvrage bipoutre mixte de 400 m de linéaire. Cette étape cruciale annonce la fin de la construction de cette infrastructure.

Techniquement, il était question question d’associer deux parties du pont construites indépendamment. Une opération rendue nécessaire grâce à la technique utilisée : le « poussage du hourdis en béton armé ».

Considéré comme moins coûteux et rapide d’exécution, le poussage du hourdis en béton armé n’avait jamais été réalisé sur un pont d’une portée de 400 m. « Il a donc fallu construire l’ouvrage à partir de chaque rive du fleuve avant de procéder au clavage », a expliqué Razel, l’entreprise française en charge des travaux .

Réalisé à 77,3%, le pont sur la Sanaga a été ouvert à la traversée des piétons au grand bonheur des populations riveraines. Ces dernières peuvent désormais se passer de pirogues et du bac pour aller d’une rive à l’autre.

Selon le ministre des Travaux publics, la livraison définitive de cet ouvrage est prévue pour février 2020.

Plus loin, le ministre des Travaux va indiquer que, la construction de ce pont va soulager les populations camerounaises, car, « C’est un instrument qui rapproche les peuples. Nous gagnons près de 200 km de distance entre Yaoundé et Yaoundé, donc rapprochement entre les régions septentrionales et méridionales de notre pays ».

En effet, cet ouvrage, dont le coût prévisionnel est de 12,36 milliards de FCFA, permettra d’emprunter un parcours beaucoup plus direct (Yaoundé-Batchenga-Ntui-Yoko-Tibati-Ngaoundéré), long de 664,5 km, soit une réduction de distance de 178,5 km.

Il faut aussi préciser que  l’ouvrage a été dimensionné en tenant compte de la navigabilité du fleuve Sanaga. Le profil en travers de cet ouvrage présentera une chaussée de 2 fois une voie de largeur 3,50 m, avec des accotements de 1,50 m. pour ce qui est du profil en long, ce pont aura une déclivité moyenne de 6% de part et d’autre pour faciliter l’écoulement des eaux vers les gargouilles.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé