Politique › Judiciaire

Tribunal militaire: abandon des poursuites contre le journaliste Michel Biem Tong

(c) Droits réservés

Ce cyberjournaliste était poursuivi pour des faits de terrorisme. Il bénéficie de la décision du président Paul Biya qui a ordonné jeudi l’arrêt des poursuites contre les détenus de la crise anglophone.

Michel Biem Tong est désormais un homme libre. Le Tribunal militaire de Yaoundé a prononcé ce vendredi l’arrêt des poursuites contre sa personne, conformément à l’acte pris la veille par le chef de l’Etat.

Promoteur du pure player Hurinews.com, Michel Biem Tong passe ses dernières heures à la prison centrale de Yaoundé en attendant la fin des formalités liées à sa libération. Il avait été interpellé le 23 octobre 2018 et inculpé pour des faits d’apologie du terrorisme, outrage au chef de l’Etat et déclarations mensongères.

Il lui était concrètement reproché d’avoir enregistré des messages audio qu’il a ensuite envoyés aux militants séparatistes actifs dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé