Politique › Judiciaire

Tribunal militaire: le procès de Maurice Kamto et Cie s’ouvre sous haute sécurité

Maurice Kamto ©Droits réservés.

Le dispositif sécuritaire dans l’enceinte du tribunal et alentours est impressionnant, ce 06 septembre, jour d’ouverture du procès de Maurice Kamto et compagnie.

Impossible de passer à côté du dispositif sécuritaire déployé autour du Tribunal militaire de Yaoundé. C’est ce jour que s’ouvre le procès de Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) et d’autres leaders dont Christian Penda Ekoka, Albert Ndzongang, Paul Éric Kingue, impliqués dans les marches blanches du 26 janvier 2019. Des forces de l’ordre, des camions anti-émeutes sont également visibles dans certaines artères de la ville.

Le procès a drainé beaucoup de monde. Des journalistes venus pour suivre l’affaire ont été éconduits. Ils sont nombreux qui se sont vus refuser l’accès au tribunal militaire de Yaoundé par les forces de l’ordre en faction.

Les accusés sont poursuivis devant cette juridiction pour rébellion de groupe, hostilité contre la Patrie, incitation à la révolte, insurrection, perturbation de la circulation, des personnes et des biens.

Sur la liste des témoins communiquée au tribunal par les avocats de la défense, figurent les noms des ministres de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, de la Communication, René Emmanuel Sadi, de certaines autorités des services du renseignement et des diplomates, entre autres.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé