Politique › Judiciaire

Tribunal militaire: Maurice Kamto devant la barre ce jeudi

Maurice Kamto, en plein meeting populaire à Yaoundé en octobre 2018.(c) Droits réservés

Le président du Mrc et d’autres militants dudit parti comparaissent devant le Tribunal militaire de Yaoundé ce jeudi, dans le cadre du procès les opposant à l’Etat du Cameroun pour insurrection.

Maurice Kamto et plus d’une soixantaine de militants du Mrc seront présents au Tribunal militaire de Yaoundé ce jeudi dans le cadre de la procédure ayant conduit à leur inculpation pour « hostilité contre la patrie », « rébellion de groupe », « insurrection », « incitation à la révolte », et« perturbation de la circulation des personnes et des biens ».

Près de deux cents militants du Mrc sont poursuivis devant différentes juridictions du Cameroun depuis la marche du 26 janvier dernier ayant abouti à des scènes de violence, avec plusieurs blessés. On y compte entre autres Penda Ekoka, Alain Fogue, Albert Ndzongang, Paul Eric Kingue. Ils comparaissent ce jour aux côtés du président du Mrc, Maurice Kamto.

-La classe politique se mobilise-

Plusieurs hommes politiques camerounais sont montés au créneau pour dénoncer la série d’arrestation enregistrée au lendemain de la marche du Mrc à Yaoundé, Douala, Bafoussam et dans quelques villes d’Europe, le 26 janvier dernier. La semaine dernière, Cabral Libii  appelait l’opposition à s’unir pour veiller à l’indépendance des militants du Mrc. Sa sortie est survenue moins de vingt quatre heures après la correspondance de Titus Edzoa demandant à Paul Biya de libérer Maurice Kamto  et compagnies. Plus active, la présidente du Cameroon People’s Party (CPP), Edith Kah Walla, dédie désormais ses « vendredi en noir » à la libération des membres du Mrc ainsi que de tous les prisonniers politiques du pays.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé