Politique › Sécurité

Tuerie de Ngarbuh : l’évêque de Kumbo confirme les 22 morts de l’ONU

Dans une interview accordée le 25 février à la chaîne de télévision Equinoxe, le prélat contredit le chiffre du gouvernement qui présente un bilan de seulement cinq personnes tuées.

Mgr George Nkuo, évêque du diocèse de Kumbo, dans le département du Bui, relate les évènements du 14 février dernier dans le village Ngarbuh. « Ce jour que vers 4h30 du matin, certaines cases ont été défoncées, les militaires recherchaient les séparatistes, ils demandaient où étaient passés les garçons. Ces faits nous m’ont été rapportés par des témoins de la scène. Comment le dire autrement,  ce sont des faits ! », S’exclame l’homme de Dieu.

Sur le bilan de morts enregistrés, il prend le contre-pied du gouvernement qui martèle que le massacre de Ngarbuh n’a fait que cinq morts, validant par conséquent les chiffres de 22 morts prononcés par les Nations unies. « Il y a eu 22 morts. Je connais toutes les personnes décédées ce jour-là. J’ai leurs noms et leurs âges. A la suite de ces événements malheureux des centaines de survivants ont fui le village Ngarbuh », rapporte l’évêque de Kumbo qui fut en 2019 enlevé puis relaxé par les militants de la sécession du Cameroun.  Car, dans cette ambiance de crépitement des balles, la soutane de clergé n’est pas un gilet par balles.

Egalement interviewé, Mgr Andrew Nkea Fuanya, l’évêque de Bamenda déplore la situation humanitaire  dans sa zone. « Les trois années écoulées ont été très difficiles : les paroisses sont paralysées, les routes barrées, les villages rasés, les écoles fermées, les élèves sont inscrits hors de Bamenda. On a des villes mortes, des confrontations quotidiennes entre l’armée et mes séparatistes  J’en ai moi-même fait face. Les militaires patrouillent partout depuis l’éclatement de ce conflit armé. »

La crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest présente un bilan catastrophique. 600 000 personnes ont fui leurs villages, 50 000 réfugiés vers le Nigéria, plus de 2000 morts.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé