Sport › Football

Tunisie -Cameroun: Les Lions à 180 minutes du Brésil

Ils affrontent les Aigles de Carthage ce dimanche pour le premier acte des barrages pour le Mondial 2014

La Tunisie reçoit le Cameroun le dimanche 13 octobre prochain à Radés pour le compte du barrage aller des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 de football. Le Cameroun aussi bien que la Tunisie, rescapé du 2e tour n’est plus qu’à deux matches du Brésil. Engagés depuis près d’un an dans la course à la qualification pour la coupe du monde 2014, les Lions indomptables ont donc leur destin en mains. Après un deuxième tour plutôt coriace dans lequel le facteur chance a joué un rôle déterminant, le Cameroun aborde ce dimanche les barrages. Sous la direction du technicien allemand Volker Finke, les Lions indomptables semblent avoir retrouvé une discipline et une solidarité qui leur a parfois fait défaut par le passé. Ils sont en tous cas apparus sereins et concentrés au terme de leur stage préparatoire à Lisses dans la région parisienne, avant de s’envoler pour Tunis.

Malgré tout, le Cameroun a reste avec ses soucis. Même si ceux-ci peuvent se résumer à Samuel Eto’o. La vraie-fausse retraite internationale de l’attaquant camerounais a alimenté la chronique. Le capitaine a toutefois rejoint son équipe, mobilisée et concentrée. Les Lions indomptables, qui ne se sont pas qualifiés pour les Can 2012 et 2013, ne veulent pas manquer une septième participation à la Coupe du monde. Le bilan du Cameroun face à la Tunisie, selon les données de la Fifa, est de 8 victoires, 4 nuls et 2 défaites.

Un avantage pour les Camerounais qui seront dans une rencontre considérée comme « un match entre deux équipes qui ne se sont pas préparées dans les meilleures conditions possibles ». Les Tunisiens de leur côté avaient été éliminés par le Cap-Vert. Ils ont ensuite été repêchés sur tapis vert parce que les Cap-Verdiens ont été sanctionnés par la Fifa pour avoir aligné un joueur suspendu. Entretemps, le sélectionneur Nabil Maaloul a démissionné. Il a été remplacé dans la foulée par Ruud Krol, alors coach du Club Sfaxien. Le Néerlandais a hérité d’un groupe toujours aussi miné par les conflits de joueurs et qui est privé de plusieurs cadres.

Les Lions à 180 minutes du Brésil

afp)/n

Mais la partie va être serrée entre Camerounais et Tunisiens. Des Tunisiens qui ont l’avantage de jouer régulièrement ensemble. 16 des 26 sélectionnés évoluent pour la plupart dans l’Esperance de Tunis et le Club sportif sfaxien. Les Lions n’ont qu’à bien se tenir puisqu’à Radès, il y aura donc très peu de place pour les erreurs. Car elles se payeront très cher au moment du décompte au soir du 17 novembre prochain lors du match retour à Yaoundé.

À LA UNE
Retour en haut