› International

Turquie: Au moins deux morts dans les affrontements entre civils et forces de l’ordre

Rendu au cinquième jour de violence en Turquie, cette nuit a encore donné lieu à de nombreux affrontements après la répression du grand rassemblement pacifique hier sur la place de Taksim

Après la mort confirmée d’un manifestant, hier lundi 3 juin, renversé par une voiture à Istanbul, les médias locaux ont rapporté celle d’un second individu, dans le sud du pays. Il serait décédé après avoir été blessé par balles cette nuit. Laquelle a encore donné lieu à de nombreux affrontements d’une grande violence à Istanbul, entre les forces de l’ordre et les manifestants. Les heurts de cette nuit ont surtout éclaté dans les quartiers d’Istanbul qui entourent cette place principale, notamment et à Besiktas, où selon plusieurs témoignages concordants la police a tendu un véritable guet-apens aux manifestants.

De leur côté les manifestants revendiquent le caractère pacifique de leur mouvement. Et pour le prouver, hier soir, des lanternes volantes ont été envoyées depuis la place de Taksim dans le ciel, en signe de paix et d’espoir. Ce matin encore, une armée de volontaires civils nettoie les rues d’Istanbul. Une manière pour eux de montrer qu’ils ne souhaitent pas semer le chaos, contrairement à ce que prétend le Premier ministre turc Recept Tayyip Erdogan. Lequel a concédé samedi que la police avait agi dans certains cas de façon « extrême » pour réprimer les violentes manifestations qui dénoncent à Istanbul la politique de son gouvernement. « Il est vrai qu’il y a eu des erreurs, et des actions extrêmes dans la réponse de la police », a estimé Erdogan dans un discours. « Les mises en garde nécessaires ont été faites ».

Au moins deux morts dans les affrontements entre civils et forces de l’ordre en Turquie
euronews.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut