International › APA

UEMOA : La BCEAO se félicite du maintien de la vigueur de l’activité économique

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) s’est félicité, mercredi à Dakar, du maintien de la vigueur de l’activité économique dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) au deuxième trimestre 2018.Rendant compte de la troisième réunion ordinaire de cette structure au titre de l’année 2018, M. Antonin Dossou le directeur de la conjoncture et de l’analyse budgétaire de la BCEAO, souligne que « la progression du produit intérieur brut (PIB) réel, soutenue principalement par la demande intérieure, est ressortie à 6,5%, en glissement annuel, au même niveau que le trimestre précédent ».

Il estime par ailleurs que le CPM a constaté que le déficit budgétaire, base engagements, dons compris, est attendu en 2018 à 3,8% du PIB, selon les données des services officiels, contre 4,2% en 2017, pour un objectif communautaire de 3,0% à l’horizon 2019. « Dans ces conditions, souligne M. Dossou, le CPM recommande aux Etats d’accélérer la mise en visant le respect de la norme communautaire ».

Concernant la situation monétaire de l’UEMOA, les membres du CPM ont observé une croissance de 9,2% de la masse monétaire, en glissement annuel, au deuxième trimestre 2018, reflétant une consolidation des actifs extérieurs nets (plus 23,9%) et une progression des créances intérieures (plus 7,4%). Ils ont globalement noté une détente des taux du marché monétaire durant le deuxième trimestre 2018. C’est ainsi que le taux d’intérêt moyen trimestriel du marché monétaire est ressorti à 3,77% contre 4,50% le trimestre précédent.

Selon toujours M. Dossou, le CPM a relevé que le taux d’inflation, en glissement annuel, est ressorti à 0,7% au deuxième trimestre 2018, après 0,9% au trimestre précédent. Cette décélération est essentiellement imputable à la composante Alimentation, en liaison avec un approvisionnement satisfaisant des marchés en produits céréaliers et en tubercules. A l’horizon de 24 mois, le taux d’inflation, en glissement annuel, est projeté à 1,4%, en phase avec l’objectif de stabilité des prix poursuivi par la BCEAO.

« Au regard de ces évolutions, le CPM a décidé de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité à 2,50% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal à 4,50% », a avancé M. Dossou. Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union demeure également fixé à 3,0%.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut