Société › Société

Un concept sur la santé comme facteur de paix présenté aux autorités camerounaises

Promotion de la paix par la santé
Délégation reçue au ministère chargé de l'administration territoriale

L’initiative de l’Organisation des nations unies est conduite au Cameroun par le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé. Ce dernier a présenté le projet vendredi dernier au ministre Paul Atanga Nji.

Pour résoudre les conflits, on a l’habitude de voir très souvent des missions de paix. Ou encore d’autres issues de médiation. Mais là, c’est tout autre chose qui est proposée pour faciliter le vivre ensemble et le bien-être commun.

Il s’agit d’un nouveau concept que l’Organisation des nations unies vient de mettre sur pied. Le concept est appelé, « la santé au service de la paix ». Pour mieux l’implémenter au Cameroun, le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Phanuel Habimana a conduit une délégation auprès du ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

<<C’est un concept assez innovant pour accompagner les efforts du gouvernement du Cameroun afin d’identifier les communautés où il y a des tensions et utiliser les mécanismes déjà existants à travers les actions des autorités administratives, en vue d’offrir des services dans le but de diminuer la tension au niveau des communautés>>, a renseigné le Dr Phanuel Habimana.

Afin que le projet prenne corps au Cameroun, la délégation onusienne a profité de la rencontre avec le ministre de l’administration territoriale pour solliciter l’accompagnement du gouvernement. <<Il faut partir de quelque part. C’est un projet novateur et il a fallu choisir et identifier les communautés. Nous avons été attirés par les récentes difficultés intercommunautaires au niveau de la région de l’Extrême-Nord>>, a expliqué le représentant résident de l’OMS.

L’organisation dans la mise en œuvre du programme de paix compte proposer aux jeunes de la région, des occupations qui visent à leur faire oublier les offres présentées par le groupe terroriste opérant dans la région, ou encore faire basculer un désir d’attiser des conflits communautaires.

Le projet jouit d’un financement du système des Nations unies basé sur la performance.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé