› Eco et Business

Un fonctionnaire de la présidence à la tête du conseil d’administration de AES-Sonel

Séraphin Magloire Fouda a été installé dans ses fonctions dans un contexte ou le secteur de l’énergie traverse une crise

La présidence et le Ministère des finances dans le conseil d’administration
La présidence camerounaise semble vouloir désormais elle-même gérer le problème de l’énergie au Cameroun. C’est une des conclusions qui peut se dégager du dernier conseil d’administration de l’opérateur AES-Sonel, en charge du transport et de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun. Fouda Séraphin qui a été officiellement désigné à la tête du conseil d’administration de cette entreprise le 21 octobre dernier, occupe les fonctions de secrétaire général adjoint à la présidence de la république. D’autre part, il y a eu la cooptation de Jean Tchoffo, secrétaire général au ministère des finances, comme nouvel administrateur. Dans un contexte où AES-Sonel et l’Etat camerounais sont en opposition sur la question des tarifs d’électricité, ces changements à la tête du conseil d’administration invitent à de réelles réflexions. Il y a quelques semaines, Alistair Preston, le directeur commercial d’AES-Sonel, a remis à certains consommateurs, des lettres leur indiquant un ensemble d’informations relatives aux prix d’électricité. Dans sa lettre, il était indiqué qu’un accord était en voie d’être trouvé. Les augmentations de tarifs devaient être maintenues, mais les consommateurs concernés par ces augmentations ne paieraient que ce qu’ils ont payé depuis 2008, le surplus étant supporté par l’Etat. Le gouvernement n’a pas encore communiqué sur la question. Dans le gouvernement on est prudent à l’évocation de la situation. Je sais qu’il y a eu des discussions avec AES et que des accords ont été trouvés, mais personnellement je ne peux pas prendre sur moi de faire des annonces, les autorités compétentes le feront en temps opportun, a fait savoir le Ministre Motaze de l’économie, répondant à la préoccupation d’un des chefs d’entreprises à la rencontre du 20 octobre au GICAM.

Quelles issues pour la crise des coûts d’électricité?
On comprend que le ministre se soit montré réservé sur la question. Jusqu’ici, c’est Dieudonné Mbassa Ndine qui présidait au conseil d’administration de la Sonel. Ce dernier occupait aussi les fonctions de secrétaire général du ministère de l’économie, du plan et de l’aménagement du territoire (MINEPAT), un ministère actuellement dirigé par Monsieur Motaze. Le dernier conseil d’administration de l’opérateur AES-Sonel lui retire en même temps que la présidence, un siège important dans le secteur de l’énergie, puisqu’en plus, un haut cadre du ministère des finances, a été coopté au conseil. Certaines analyses laissent entendre que cette nouvelle situation au sein du conseil d’AES signifierait au moins une chose, l’Etat camerounais est prêt à payer la part requise par l’opérateur, au titre de compensation du surplus de facture, mais seulement la présidence gardera un il sur la gestion des fonds alloués, cette fois à travers le ministère des finances. D’un autre côté, cela pourrait aussi vouloir dire que l’Etat n’accepte pas la logique d’augmentation des facture par AES-Sonel et compte imposer sa volonté du maintien des coûts actuels. Un conflit que le ministre de l’économie a esquissé sans rentrer dans les détails. L’Etat à chaque fois doit faire des arbitrages et ce n’est pas facile ; pour le cas AES par exemple, elle a des obligations d’investissement, et donc a besoin de financement, mais en même temps de l’autre côté, l’Etat pour certaines raisons ne veut pas entendre parler de hausse de la facture d’électricité, vous comprenez que c’est difficile de part et d’autre faisait savoir Louis Paul Motaze. Certaines réflexions indiquent tout simplement que le professeur Fouda aurait été placé à la tête de ce conseil pour s’assurer d’une bonne distribution de l’énergie durant le cinquantenaire des armées et le comice agro pastoral d’Ebolowa. Ces deux points figuraient à l’ordre des résolutions du conseil d’administration.

Fouda séraphin magloire nouveau PCA Aes sonel à gauche
Journalducameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut