› Eco et Business

Un Institut pour le Bassin du Congo lancé à Yaoundé

L’Université de Californie à Los Angeles et l’Institut international d’agriculture tropicale ont mis sur pied un nouveau centre de recherches, pour trouver des solutions aux problèmes dudit Bassin

L’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et l’Institut international d’agriculture tropicale (International Institute of Tropical Agriculture, IITA) ont mis sur pied un nouveau centre de recherches, l’Institut du Bassin du Congo (Congo Basin Institute, CBI). Il a été lancé lors d’une cérémonie de signature, le 20 juin 2015, dans la capitale camerounaise, Yaoundé.

Selon un communiqué conjoint de l’UCLA et de l’IITA, la CBI a pour but de constituer un campus de recherche écologique qui servira de lien pour la recherche interdisciplinaire, l’éducation, la formation et le développement de la technologie. Il mettra l’accent sur la recherche de solutions à ces problèmes cruciaux au Bassin du Congo.

« Je suis heureux de participer à l’inauguration de l’Institut du Bassin du Congo, car il permettra aux scientifiques d’Afrique et des Etats-Unis de travailler ensemble sur les questions les plus pressantes en ce moment », a déclaré, au cours de la cérémonie de lancement, le directeur général-adjoint de l’IITA, chargé des partenariats et du renforcement des capacités, le Dr Kenton Dashiell. « Ce n’est qu’en travaillant ensemble au-delà des frontières des pays et des disciplines scientifiques que nous pourrons trouver des solutions durables à la sécurité alimentaire dans une approche intégrée », a-t-il ajouté.

Selon le Professeur Thomas B. Smith de l’UCLA, « hormis le fait de relever les défis critiques du Bassin du Congo, la CBI permettra, également, d’aborder le problème de la fuite des cerveaux en faisant appel aux plus grands chercheurs de tous les coins du monde pour offrir une formation essentielle pour les scientifiques africains grâce aux partenariats avec des institutions locales en plus de fournir les infrastructures nécessaires ».

Installations
Les installations sur le campus comprendront un grand centre de conférences, un centre d’apprentissage à distance, un établissement de réparation des équipements de dernière génération, et des structures d’hébergement pour les étudiants et les chercheurs en visite.

Deux installations existantes de dernière génération, de génétique moléculaire et de laboratoires d’analyse, un SIG nouvellement créé, et un centre de formation de télédétection, ont été officiellement ajoutés au cours de la cérémonie d’inauguration.

La CBI servira, également d’incubateur pour les start-ups et les entrepreneurs, et de point d’échanges pour la communauté internationale de scientifiques et de chercheurs. D’abord financée par l’UCLA et l’IITA, elle est ouverte à la participation de pays africains, d’universités et d’instituts de recherche du monde entier.
L’IITA, qui est basée au Nigeria, est l’un des principaux partenaires de recherche du monde à trouver des solutions à la faim, la malnutrition et la pauvreté.

L’UCLA est, par ailleurs, connue au niveau mondial pour l’étendue et la qualité de son enseignement, de la recherche, des soins de santé, de l’éducation continuée, des programmes culturels et sportifs.
Le Bassin du Congo couvre une superficie totale de 3,7 millions de kilomètres carrés et abrite certaines des plus grandes forêts tropicales intactes sur la planète, en plus de grandes zones humides. Il est confronté, de plus en plus, à des problèmes graves dans les domaines de l’eau, de la santé, de la sécurité alimentaire, de la biodiversité ainsi que l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé