› International

Un juge entend un conseiller de Sarkozy dans le dossier Kieffer

Le juge Patrick Ramaël a interrogé Patrick Ouart sur d’éventuelles pressions qu’exercerait l’Elysée sur un témoin de cette enquête, à l’origine de vives tensions diplomatiques

Le conseiller de Nicolas Sarkozy pour les questions de justice a été entendu comme témoin le 23 septembre par un juge parisien qui enquête sur la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer en 2004 en Côte d’Ivoire, apprend-on de source judiciaire.

Le juge Patrick Ramaël a interrogé Patrick Ouart sur d’éventuelles pressions qu’exercerait l’Elysée sur un témoin de cette enquête, à l’origine de vives tensions diplomatiques entre la France et la Côte d’Ivoire. Patrick Ouart a nié, selon le procès-verbal de son audition que Reuters a consulté.

« Cela ne me viendrait pas à l’idée de dissuader quiconque de donner son concours à la justice (… ) L’idée qu’on puisse m’imaginer en nervi est assez surréaliste », dit Patrick Ouart au juge, selon ce procès-verbal.

Dans une note versée au dossier, que Reuters a aussi consultée, le juge Ramaël explique qu’un témoin qu’il avait convoqué le 28 juillet dernier lui a expliqué que Patrick Ouart et un autre fonctionnaire de l’Elysée, qu’il n’a pas voulu nommer, auraient fait pression pour qu’il ne dépose pas dans le dossier Kieffer, sous la menace d’une décision de justice défavorable dans un autre dossier.

Le frère et l’épouse de Guy-André Kieffer, ainsi que l’organisation Reporters sans frontières, ont donné une conférence de presse près du palais de justice de Paris lundi pour demander une nouvelle enquête sur cette affaire de pressions présumées sur un témoin.

Fait rarissime dans l’histoire judiciaire française, le juge Ramaël s’est rendu en juillet dans un service de l’Elysée et y a saisi un dossier sur la disparition de Guy-André Kieffer.

Le juge soupçonne des officiels ivoiriens d’avoir ordonné le meurtre du journaliste. Convoqués par le magistrat français le 10 juillet, Simone Gbagbo, épouse du président Laurent Gbagbo, et l’ex-ministre de l’Economie Paul-Antoine Bohoun Bouabré ne sont pas venus.

L’entourage de Guy-André Kieffer, journaliste spécialisé dans les questions de matières premières, notamment le cacao, dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial, pense qu’il a été assassiné. Ses proches disent qu’il enquêtait sur des malversations commises par les autorités. Le juge Ramaël examine l’hypothèse d’un crime à mobile politique.

Nicolas Sarkozy, Président de la France
news.abidjan.net)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut