Société › Société

Un migrant camerounais retrouvé mort en Grèce

Camps de réfugiés (photo d'illustration)

L’identité du défunt reste inconnue, aussi bien pour les autorités grecques que celles du Cameroun.

Selon le quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour, un journal libanais qui cite l‘agence de presse grecque ANA, le jeune homme de 24 ans  a été retrouvé vers 2 heures du matin (heure GMT) par deux de ses amis. Transféré vers l’hôpital de Mytilène, sa mort sera confirmée. Les raisons de son décès n’ont pas été médicalement établies par le médecin légiste.

Jointe au téléphone la Direction des Camerounais à l’étranger, des étrangers au Cameroun, des réfugiés et des questions migratoires au Ministère camerounais des Relations extérieures déclare ne pas être informée de ce décès. Néanmoins, le responsable au bout du fil promet de saisir la représentation diplomatique du Cameroun en Grèce pour plus de détails.

Il faut préciser que de nombreuses ONG dénoncent depuis plusieurs mois les conditions d’insalubrité dans lesquelles les réfugiés vivent sur le camps de Moria qui se trouve être  le principal camp de migrants et de réfugiés sur l’île de Lesbos en Grèce.

Des dénonciations ont aussi été faites sur les conditions inhumaine de vie pour les 6500 réfugiés qui s’y trouvent. Sur ce site, ont déploré l’insuffisance de moyens de chauffage pour les migrants alors que les températures sur les lieux peuvent descendre jusqu’à moins de 15°C en cette période d’hiver.

Pour rappel, l’île de Lesbos en Grèce est l’un des principaux canal par lequel des réfugiés transitent pour accéder à l’Union européenne.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé