Dossiers › Focus

Un nouveau hangar d’aviation à Yaoundé pour la Sil

La Summer Institut of linguistique est connue sous le nom de Société Internationale de Linguistique (SIL)

Sécuriser nos services au bénéfice de toutes les langues situées dans les coins très retirés du Cameroun où l’accès n’est pas chose facile. Le propos est du Hollandais Nelis van den Berg, directeur général de Sil-Cameroon. Il est plus de 15h ce vendredi 19 juin à la base militaire du quartier Ekounou à Yaoundé. Le ministère de la défense camerounais, représenté par son secrétaire général, Hamadou Vindjedou, entouré des militaires spécialistes de l’aviation, prête une oreille attentive au patron de la Sil. Nelis van den Berg explique le bien – fondé et l’objectif visé à travers l’inauguration d’un nouveau hangar d’aviation. Les pilotes civils Yong et Freeland Denis – mécanicien pilote- ne se lassent pas de répondre à toutes les questions posées par les pouvoirs publics. Les deux Américains bénéficient d’une expérience de quinze ans chacun dans le domaine de l’aéronautique. Rassuré, le secrétaire général du Mindef salue l’ uvre de la Sil. Il encourage les initiateurs du nouveau hangar d’aviation et renouvelle la confiance du Mindef.

Pour l’Autorité aéronautique, représentée par Alabira Mamadou, « ce partenariat tripartite (Ndlr : Sil-Mindef- Autorité Aéronautique) est la représentation d’une grande famille de l’aviation. Avec cet aéroclub, il y a la possibilité pour nos techniciens de venir voir les avions sur place et nous gagnons au niveau de la formation». Le directeur de la Sil précise: « cette uvre reste limitée uniquement aux activités de la Sil. La raison est très simple, on ne veut pas faire concurrence aux compagnies commerciales d’une part, et d’autre part, nous avons le statut d’association à but non lucratif »

La Summer Institut of linguistique est vulgairement connue sous le nom de Société Internationale de Linguistique (SIL). Elle est basée aux quartiers Mvan et Tropicana de Yaoundé. Depuis 1969, la Sil travaille au Cameroun dans le sens de la communication, à travers la mise en valeur des langues nationales. Selon son directeur général, Nelis van den Berg, ses activités portent sur quatre principaux domaines: « la recherche linguistique, l’alphabétisation et l’édition des ouvrages didactiques, la formation et la traduction ». « L’alphabétisation fait pénétrer le nouveau lecteur dans le monde de l’information et de la communication à travers des ouvrages rédigés dans sa langue maternelle dans le but de le voire s’épanouir en tant que citoyen », précise-t-il. « Avec un avion il est possible de passer deux ou trois heures de temps sur des distances de plusieurs jours par route », renchérit Nelis.


Dossier préparé par Integration/www.integration-centralafrica.info

Nelis Van Den Berg, Directeur général de la Sil au Cameroun

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut