International › APA

Un observatoire électoral détecte des violations en Mauritanie

L’Observatoire électoral relevant de l’organisation Pour la Mauritanie a indiqué avoir détecté un certain nombre de violations au cours de la première semaine de la campagne électorale pour le scrutin présidentiel du 22 juin 2019.La première de ces violations est la participation personnelle du président sortant, Mohamed Ould Abdel Aziz en faveur de l’un des 6 candidats, en l’occurrence l’ex ministre de la Défense, Mohamed Ould Ghazouani, lors de l’ouverture de la campagne à Nouadhibou, a dit l’Observatoire dans un communiqué.

Une circulaire du premier ministre a accordé une autorisation électorale automatique de plus de 6 mois à tous les fonctionnaires, a poursuivi le communiqué rendu public samedi à Nouakchott.

Le texte a souligné que cette circulaire signifie la paralysie de l’ensemble de l’administration, y compris les institutions pédagogiques.

Il n’est pas normal que l’administration s’arrête à l’occasion de chaque échéance électorale, a déploré l’observatoire, dénonçant le fait que cette administration, notamment les services centraux et les ministères, appuient automatiquement le candidat soutenu par le pouvoir.

Le communiqué a en outre dit avoir noté l’utilisation des équipements relevant de l’administration, des établissements publics et des forces de sécurité entrain d’exercer des missions de campagne.

Il a par ailleurs dénoncé les violations répétées de certains candidats de la charte d’honneur qu’ils ont signée et qui stipule l’interdiction d’attiser les tendances tribales.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé