International › APA

Un officiel sénégalais insiste sur les impacts économiques de l’aménagement participatif

La Secrétaire générale du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Ramatoulaye Dieng Ndiaye, a insisté mardi à Dakar, sur l’importance de l’aménagement participatif qui peut, selon elle, avoir des impacts économiques considérables.«Le modèle d’aménagement participatif, à ne pas en douter, produit des impacts économiques et écologiques. Cependant, pour renseigner la plus-value du modèle écologique, il s’est avéré important de produire des indicateurs notamment l’évaluation de l’évolution du carbone forestier par le modèle d’aménagement participatif», a dit Mme Ndiaye.

Elle ouvrait un atelier national de partage des résultats de l’inventaire pour l’évaluation des stocks de carbone dans les massifs forestiers de la zone d’intervention du Projet de gestion durable et participative des énergies traditionnelles et de substitution (PROGEDE 2).

«Les enjeux et les défis qui nous interpellent dans ce domaine de la justification de l’additionnalité de nos projets nous oblige à unir nos moyens, nos expériences et notre expertise pour relever ce défi afin de profiter au mieux des opportunités aussi bien au niveau national qu’international», a poursuivi Ramatoulaye Dieng Ndiaye.

Selon elle, les résultats issus de l’inventaire du PROGEDE 2 doivent être des précurseurs pour élargir les connaissances en ce qui concerne les stocks de carbone et leur évolution et permettre de mettre en exergue l’impact des traitements sylvicoles sur son évolution.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé