Politique › Institutionnel

Un peu plus de 200 millions de F collectés dans le Littoral pour les soldats

Près de 208 millions de Fcfa ont été collectés auprès de la population de Douala (capitale économique), au titre d’une contribution citoyenne à la lutte contre Boko Haram

Près de 208 millions de Fcfa (environ 332 mille usd) ont été collectés auprès de la population de Douala (capitale économique), au titre d’une contribution citoyenne à la lutte contre Boko Haram, a indiqué vendredi à la presse, le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, à la fin de la première collecte publique.

La somme de 78 millions de Fcfa (près de 125 mille usd) a été collectée en «espèces», alors que près de129 millions de Fcfa (207 mille usd) ont été mobilisés sous forme de chèques», a détaillé M.Assomo

Au cours de cette première collecte, quelques tonnes de denrées alimentaires ont également été recueillies. «Tout ces dons serons acheminés à nos soldats à l’Extrême-Nord. Je veillerai à la traçabilité de cet envoi», a rassuré le gouverneur.

Nsangou Mama, acteur économique et syndicaliste au marché Congo de Douala, a ainsi commenté l’initiative: «Sans la paix nous ne pouvons rien faire. C’est de notre devoir de soutenir nos soldats engagés dans la bataille contre le groupe Boko Haram.»

Certaines grandes entreprises du Cameroun tels que le Port autonome de Douala et la Société camerounaise des dépôts pétroliers «Scdp» ont offert respectivement 34 millions et cinq millions de Fcfa .

Après avoir été accusées de sous-estimer la menace de Boko Haram, les autorités camerounaises ont procédé au renforcement des forces de défense sur la frontière avec le Nigéria. Près de 7 000 soldats ont été mobilisés et des véhicules blindés ont ainsi été envoyés dans l’Extrême-Nord où une nouvelle région militaire interarmées (la quatrième) a été mise en place.

Deux opérations, Alpha (pour les forces spéciales) et Émergence (pour les forces régulières) ont été déclenchés et une nouvelle loi antiterroriste contestée par une large partie de la classe politique a également été adoptée par le Parlement camerounais.

Joseph-Beti Assomo, le gouverneur de la région du Littoral
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut