› Eco et Business

Un projet pour transformer nos ordures en biodiesel

La société slovène Grimpower en partenariat avec le groupe camerounais NetOil Petroleum ont paraphé un accord pour la construction d’une unité de traitement des déchets solides à Douala

La société slovène Grimpower en partenariat avec le groupe camerounais NetOil Petroleum opérant dans le secteur pétrolier, ont paraphé un accord pour la construction d’une unité de traitement de déchets solides dans la banlieue de Douala, la capitale économique du pays.

La récupération, puis la transformation des déchets devraient permettre de produire des produits dérivés, entre autres, des carburants de type biodiesel.

Les financements pour cet investissement d’un montant total de 40 milliards de francs CFA seront en partie pourvus par les partenaires slovènes, qui se sont d’ores et déjà engagés à injecter 25,5 milliards de francs CFA dans ce projet, a affirmé le président-directeur général de NetOil Petroleum, Jehu Doumi.

Il est actuellement question de mobiliser les fonds pour le reste du projet, une enveloppe que devrait supporter la partie camerounaise.

«Nous sommes partis du simple traitement des déchets huileux, et notamment des boues d’hydrocarbures, vers un traitement des déchets solides municipaux», a-t-on indiqué.

Une initiative qui «va nous permettre, à terme, une fois la collecte effectuée par des structures comme la société Hygiène et salubrité du Cameroun (HYSACAM) de récupérer tout ce qui est solide, de les traiter et de produire du biodiesel (du gasoil bio), du kérosène, du Nafta et d’autres types de produits dérivés», a déclaré le PDG de NetOil Petroleum.

Avec le traitement des déchets, Net Oil petrolum envisage de produire du biodiesel et d’autres produits dérivés
alyaexpress-news.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé