› International

Un Tchadien poignardé à Yaoundé

Djimalde Brayons a été agressé samedi dernier à son retour chez lui, après la célébration des 18 ans de l’arrivée d’Idriss Deby au pouvoir.

Rencontré ce vendredi au lieu dit Niki Longkak, Djimalde Brayons, le secrétaire général provincial du Mouvement Patriotique du Salut dans la région du Centre est déjà assez rétabli. Son bras gauche restant endolori. Le samedi 13 décembre dernier, il s’en est fallu de peu pour qu’on parle de lui au passé. En effet, de retour des festivités marquant la journée de liberté et de démocratie au Tchad, il s’allonge sur le canapé dans son salon et s’assoupit. « C’est alors que quatre individus, trois hommes et une femme ont fait irruption dans mon domicile à Djoungolo. Je me suis réveillé parce qu’ils chuchotaient et faisaient du bruit. Je leur ai demandé de sortir; nous avons engagé la bagarre ». C’est au cours de cette empoignade que l’un des assaillants poignarde Brayons au bras gauche. Ce dernier hurle et alerte le quartier qui accourt. Mais les quatre agresseurs sont déjà partis. Il est rapidement conduit à l’hôpital de Djoungolo où il est rapidement pris en charge et l’os qui se voyait est recouvert.


Journal du Cameroun)/n

Selon ses dires, les malfrats ont emportés une somme de 150 000 Fcfa et ont mis la maison en sens dessus dessous. Sur l’identité de ses agresseurs, l’homme d’affaire tchadien soutient qu’il s’agissait de compatriotes qui ont voulu attenter à sa vie. « Ils parlaient le foulbé; mais je sais que ce sont des tchadiens ». Pour le moment, deux pistes sont envisagées quant aux mobiles des agresseurs toujours selon l’homme politique tchadien. Ils s’en prennent à lui soit à cause de ses convictions politiques, soit pour le compte de ses concurrents au poste de secrétaire général du Mps pour la région du centre.


Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Retour en haut