International › APA

Une association exige l’amnistie pour 72 détenus politiques

L’Action citoyenne pour l’Application Intégrale de l’Amnistie au Tchad (ACAIAT) a plaidé, samedi lors d’un point de presse à N’Djaména, pour l’amnistie en faveur de 72 détenus politiques qui croupissent dans les prisons du pays.Les membres de l’association déclarent avoir obtenu la liste non exhaustive de ces détenus politiques après une enquête auprès des sources fondées. Les 72 détenus sont répartis dans les prisons de Koro-Toro (nord), Moussoro (300 kilomètres sortie nord ouest de N’Djaména) et Amsinéné à N’Djaména.

L’association ACAIT estime que l’amnistie décrétée par le président Déby est sélective. « Elle n’est pas appliquée à tous les détenus politiques » dénoncent les membres de l’action citoyenne pour l’application intégrale de l’amnistie au Tchad.

« Cette liste est provisoire. Nous l’avions obtenu après enquêtes diverses et de diverses sources. Nous avons recensé à ce jour 72 détenus en lien avec ces infractions, répartis dans trois prisons du pays », notent les conférenciers de l’ACAIAT.

Les personnes sur cette liste rendue publique par cette association appartiennent ou ont appartenu à des mouvements armés. Le cas du général Baba Ladé, dont le procès est en cours alors que ses avocats ont plaidé en vain l’application de la loi accordant l’amnistie générale.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut