Société › Kiosque

Une insolite culturelle s’imposent dans les journaux camerounais

Les journaux camerounais parus mercredi évoquent le refus par le célèbre bassiste Richard Bona de recevoir une médaille à lui décernée par le gouvernement

Les principaux sujets abordés par les journaux camerounais parus mercredi allaient des difficultés de deux entreprises publiques au refus par le célèbre bassiste Richard Bona de recevoir une médaille à lui décernée par le gouvernement.

Le Quotidien de l’Economie se fait l’écho du contrat d’assistance signé la veille entre la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) et la firme américaine Boeing, qui va aider la compagnie aérienne nationale à dresser un plan d’affaires rentable et l’accompagner dans la mise en uvre de celui-ci, avant de souhaiter que l’entreprise, qui n’est jamais sortie de la zone de turbulences depuis son envol en 2011, puisse enfin voguer vers des cieux plus cléments.

Les experts de Boeing viendront au Cameroun tous les trois mois, pendant pratiquement un an et demi, pour faire le point sur ce qui a été prévu et voir si les objectifs ont été atteints, mais aussi l’accompagner dans la mise aux normes de ses opérations et dans l’optimisation de sa maintenance, ajoute le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune.

Et Camair-Co n’est pas la seule entreprise ayant actuellement du plomb dans l’aile puisque, selon Mutations, la Cameroon Telecommunications (Camtel) est dans le viseur de la nouvelle ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng qui, en visite dans cette société publique mardi, a dénoncé le fait qu’elle s’est distinguée ces dernières années comme l’une des entités vouées à délester les caisses de l’Etat plutôt qu’à les renflouer.

«J’ai beau sourire, mais c’est fermement que je vous le dis : si vous étiez en train de vous amuser, la récréation est terminée !» a-t-elle asséné au directeur général de Camtel, David Nkoto Emane.

C’était l’occasion, pour Minette Libom Li Likeng, d’insister sur l’amélioration de la qualité du service de l’entreprise de manière à traduire en réalités les efforts effectués et faire baisser les plaintes des usagers, résume Cameroon Tribune.

La nouvelle ministre des Postes et Télécommunications met en garde les directeurs des structures sous tutelle de son département ministériel sur la recherche des performances et des résultats probants d’exploitation, résume pour sa part l’hebdomadaire Sans Détour qui parle, revenant sur le cas Camtel, de «présages d’une collaboration serrée entre deux gestionnaires formatés aux principes antagoniques, la quête des résultats pour l’un et l’attente des financements pour l’autre».

«Richard Bona refuse la médaille de Paul Biya», titrent en ch ur Le Jour et Mutations à propos du célèbre bassiste qui, mardi, s’est porté pâle à la cérémonie de remise de la médaille de grand chevalier de l’Ordre de la valeur.

On attendait Richard Bona aux côtés de Ben Decca (musicien) et Othéo (plasticien), mais le musicien de renommée internationale n’a pas pu être de la fête, explique Cameroon Tribune.

Non sans regrets, l’artiste a invoqué une «raison familiale» dans une correspondance adressée au ministre des Arts et de la Culture, écrite pour expliquer son absence.

Cette excuse est discutable, soutient Mutations qui rappelle que l’artiste, ayant depuis des années acquis les nationalités américaine et portugaise, sur sa page Facebook, avait en octobre 2014 indiqué qu’il ne mettrait plus jamais les pieds dans sa terre natale tant qu’on lui exigera un visa d’entrée.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé