› Eco et Business

Une révision des tarifs de taxis en perspective

Pour éviter une grève des taxis qui était prévue pour ce 07 juillet 2014 à la suite de la hausse des prix des carburants, le gouvernement a consenti à l’examen de ce «réaménagement»

C’était ça ou la grève illimitée ce lundi, après la décision prise par le gouvernement d’augmenter les prix du carburant. Le ministre du Commerce tient une réunion ce 07 juillet avec les syndicalistes du transport urbain pour envisager la proportion dans laquelle les tarifs de taxis seront revus. Si à Yaoundé ce lundi le prix du trajet en taxi est toujours de 200 F CFA, il a connu une augmentation depuis la semaine dernière dans des villes comme Douala et Ngaoundéré où des chauffeurs ont unilatéralement décidé de le faire passer à 300 voire 350 F CFA. Dans la capitale politique du Cameroun, les chauffeurs attendent encore le mot d’ordre des syndicats à l’issue des concertations avec le ministère du Commerce

A l’endroit des transporteurs qui avaient eux aussi émis un préavis de grève, le gouvernement a demandé un délai d’un mois pour trouver des «solutions durables» aux griefs présentés : Fin des arnaques policières et municipales ; retrait des pelotons routiers motorisés ; application des conventions collectives dans le secteur, etc.

L’augmentation du tarif des taxis ne figurait pas dans le plan initial du gouvernement après la décision du 30 juin qui comprenait cinq points principaux au titre de mesures d’accompagnement : «maintien du prix du litre de pétrole à 350 F CFA; réduction de 50% du montant de l’impôt libératoire, de la taxe de stationnement et de la taxe à l’essieu ; revalorisation des salaires des agents publics; début immédiat des concertations paritaires en vue de la revalorisation du SMIG ».

Le ministre du Commerce s’est rendu dans les marchés de Yaoundé et Douala la semaine dernière pour rassurer sur le maintien des denrées alimentaires de première nécessité au niveau actuel des prix. On voit comment cela pourra être possible dès lors que la facture du trajet pour transporter les dites marchandises sera plus lourde.

Dans certaines villes comme Douala et Ngaoundéré, les tarifs de taxis ont été revus unilatéralement par certains chauffeurs
africapresse.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé