Société › Société

Une route rattache Bakassi au reste du pays

Il aura fallu 17 années à l’armée camerounaise pour terminer la construction de la route reliant la péninsule de Bakassi au reste du pays. Fini l’isolement et les voyages en bateau!

La construction d’une route reliant la péninsule de Bakassi région du Sud-Ouest au reste du pays vient ainsi mettre fin à l’isolement des populations de cette région voisine du Nigeria. La route en terre, longue de de 75 km et de six mètres de large, part de la ville de Mundemba, chef-lieu du département du Ndian (dont dépend Bakassi) en passant par la localité d’Akwa, sur le fleuve Akwayafe qui marque la frontière avec le Nigeria. La péninsule de Bakassi est une région marécageuse de 1.000 km2, riche en pétrole, en gaz et en ressources halieutiques. Elle a été l’enjeu d’un différend long de quinze ans entre le Cameroun et le Nigeria, avant d’être placée sous la souveraineté de Yaoundé en 2008.

L’ouvrage a été réalisé par le corps du génie de l’armée camerounaise, qui y travaille depuis 17 ans. Les équipes se sont heurtées aux fortes pluies qui tombent dans cette région toute l’année. Elles ont aussi fait face et à un terrain accidenté et boisé. Jusqu’à présent, les populations de cette région, où sont présents des groupes armés, faisaient usage de pirogues pour rallier le reste du pays, et y écouler leur production agricole. Elisabeth Bekomba, maire de Mundemba s’est dite très heureuse de la réalisation de l’ouvrage. Nous avons longtemps souffert par ici de devoir passer par la mer. Beaucoup de gens y ont perdu la vie ou des biens a-t-elle confié.

Après l’ouverture de la route en terre, un projet de bitumage est à l’étude, a précisé le général Meka, le chef d’état-major des armées. Il a par ailleurs précisé que la route Mundemba-Isangele-Akwa a coûté « environ un milliard » de F CFA (1,5 millions d’euro). Plusieurs groupes armés sont actifs dans la péninsule de Bakassi, qui est fréquemment le théâtre de prises d’otages, la plus récente étant celle de sept Chinois, enlevés le 12 mars et libérés le 19 mars. Le Nigeria avait évacué une partie de la péninsule en 2006, après la signature d’un accord ayant mis fin à 15 ans de tensions, et Bakassi a été entièrement rendue au Cameroun en août 2008.

Images d’illustration
news-cn)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé