International › APA

Union africaine, Macron et sécurité dans le Pool en vedette dans presse congolaise

La réunion du Comité des dix chefs d’Etat de l’Union Africaine à Malabo, la publication du premier gouvernement du nouveau président français, Emmanuel Marcon, la situation sécuritaire et humanitaire dans le département du Pool sont les sujets traités par les journaux parus jeudi à Brazzaville« Nations Unies : dix chefs d’Etat africains planchent sur la réforme du Conseil de Sécurité»,titre le quotidien Les Dépêches de Brazzaville, selon qui  « Le Comité des dix chefs d’Etat de l’Union Africaine(U.A) chargé de suivre la réforme du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), s’est réuni du 15 au 17 mai à Malabo,en Guinée Equatoriale où il a procédé à l’évaluation d’étape ».

Il ajoute : « Le Groupe des chefs d’Etat, parmi lesquels le président congolais Dénis Sassou N’Guesso, a saisi l’occasion pour examiner les voies et moyens de consolider la position africaine commune dite consensus d’Ezulwini sur la réforme de l’ONU».

Ce confrère n’a pas manqué de commenter le premier gouvernement français du président Emmanuel Macron en écrivant ceci : « Après la nomination du premier ministre Edouard Philippe, la France vient de se doter d’un gouvernement composé de 18 ministres issus aussi bien de la droite, de la gauche, du centre et de la société civile (…) parmi ces ministres figurent des poids lourds socialistes dont Jean Yves Le Drian nommé au portefeuille des affaires étrangères ».

Quant à l’hebdomadaire La griffe, parlant du sujet, il écrit : « la discussion est sur toute les lèvres au sujet de ce qui se passe en France avec la date de naissance d’Emmanuel Macron(…), le président français élu va chambouler tous les anciens chefs d’Etat africains qui font la pluie et le bon temps en Afrique
avec l’histoire de la françafrique».


L’hebdomadaire La griffe et son confrère Emmanuel font un gros plan sur la situation d’insécurité dans le département du Pool. « Tragédie du département du pool : les Ninjas menacent-ils d’attaquer Brazzaville?», s’interroge La griffe, reproduisant la lettre d’un citoyen du Pool qui interpelle les députés sur la
situation qui est en train de pourrir dans l’indifférence des autorités qui clament haut et fort qu »’il n’y pas de
crise dans le pool‘’.

L’hebdomadaire Emmanuel, lui, déplore « les catastrophes sécuritaires et humanitaires dans le département du pool en étalant à sa une les cadavres de militaires et de civils.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut