Sport › Autres sports

Universiades 2009: L’INJS, reine des jeux !

Avec 23 médailles d’or, l’Institut national de la jeunesse et des sports a dominé la compétition

L’histoire retiendra que la 12ème édition des jeux universitaires du Cameroun a marqué la fin d’un règne, d’une domination sans partage de l’Université de Yaoundé I, la mère des Universités. Depuis 1998, c’est la première fois en effet que les athlètes de Ngoa-Ekellé terminent la compétition au troisième rang. L’institution universitaire qui a joué les premiers rôles durant toute une décennie, grâce notamment aux prestations époustouflantes d’Olivier Younaï, et autre Hugo Mamba en athlétisme s’est présentée en manque d’inspirations et de pugnacité. Toute chose qui a donné l’opportunité à des équipes mieux préparées et plus aguerries à l’instar de l’INJS de Yaoundé de changer la donne.

Laboratoire par excellence de la formation des professeurs de sports et d’éducation physique des lycées et collèges du Cameroun, l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, a démontré au public son savoir faire, sa force de frappe et son efficacité. Avec un total de 42 médailles donc 23 en or, 14 en argent et 5 en bronze, l’institution à remporté haut la main la coupe générale des jeux, et a été sacré par la même occasion vainqueur des jeux. Egalement dans son escarcelle, les deux révélations féminines et masculines de la 12ème édition des universiades. Josiane Kenfack ainsi que son camarade Oscar Bouba, ont illuminé par leurs prouesses la colline de Ngoa-Ekellé. Les deux athlètes ont réussi l’exploit de remporter chacun quatre médailles d’or.

Hôte de la 13ème édition des jeux universitaires, l’université de Yaoundé II a terminé la compétition au second rang avec une moisson de 15 médailles en or, 17 en argent et 12 en bronze. Grande déception de la compétition, l’université de Yaoundé I, qui évoluait sur ses propres installations s’est classée à la troisième place avec 9 médailles en or, 6 en argent et 23 en bronze. Les Cops de Ngoa-Ekellé se contentent toutefois avec le titre de meilleur fan club des jeux.

Toujours en quête d’affirmation, l’université de Douala n’a pu faire mieux que d’occuper la quatrième place au classement général avec 7 médailles en or, 10 en argent et 17 en bronze. A la cinquième place l’on retrouve, l’école supérieure de gestion (ESG) de Douala qui s’en tire avec 6 médailles en or, 4 en argent et 5 en or. Cette performance honorable permet à l’ESG d’être sacrée meilleure institution privée des jeux universitaires 2009. Avec un total de 3 médailles en or, 4 en argent et 4 en bronze, l’université de N’Gaoundéré et l’école nationale supérieure des travaux publics sont logés au 7ème rang. L’université de Buea termine au 9ème rang avec total de 1 médaille en or, 0 en argent et 1 en bronze. Pour sa toute première participation aux jeux universitaires, l’université de Maroua, s’en tire plus tôt bien. La benjamine des universités du Cameroun a décroché 1 médaille en argent et 3 médailles en bronze.
Au bas du classement, IAI, NPB, et ISTDI rentrent bredouille de la compétition avec zéro médaille remporté.

Image d’illustration

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut