Société › Société

Université de Ngaoundéré: La Faculté des Sciences Economiques et de Gestion s’enrichit de trois nouveaux Docteurs Ph/D en sciences de Gestion.

Les soutenances se sont déroulées les 22 et 23 juillet 2010

Les soutenances se sont déroulées les 22 et 23 juillet 2010 à l’Université de Ngaoundéré devant un jury constitué d’éminents professeurs des Universités camerounaises et de Bordeaux en France.
Deux jours ont suffi à ces candidats, désormais docteurs en sciences de gestion, pour présenter les fruits de leurs longues recherches devant le jury. Ils étaient au total trois candidats. Les thèmes présentés tournaient autour de la stratégie des marchés, de la qualité des produits et des entreprises. Vu la pertinence des sujets proposés, un exposé d’environ 20 minutes a été accordé à chacun des trois candidats. Au finish, la mention très honorable pour tous et parfois avec des félicitations du jury.


Journalducameroun.com)/n

Le ton a d’abord été donné par Mlle Gouanlong Kamgang Nadège Ingrid qui a ouvert le bal de ces soutenances avec un sujet qui portait sur l’ «Impact du lancement des produits nouveaux sur la part de marché dans les entreprises camerounaises» sous la direction du Professeur Victor Tsapi, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’université de Ngaoundéré. Des travaux dont la pertinence de la recherche a séduit le jury qui a décidé d’attribuer à la candidate la mention très honorable avec félicitations du jury.

Lors de la 2e soutenance, « L’état financier des entreprises camerounaises dans une comparaison du plan OCAM et du système OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires)» était au centre de la réflexion du candidat Souleymanou qui s’est appesanti sur La pertinence de l’information comptable et les raisons pour lesquelles on est passé de l’ancien plan OCAM au système OHADA.
C’est le vendredi 23 juillet 2010 dans l’après-midi que le 3e et dernier candidat de la série en la personne de M. Bello est passé devant le jury pour présenter les résultats de ses travaux de recherche. Il s’est appesanti sur les « Stratégies et performances des PME camerounaises ayant des marchés étrangers : A la recherche d’éléments explicatifs » sous la direction du Professeur Claude Bekolo avec comme président du jury, le Pr. Lucien Nkombou, ancien doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’université de Ngaoundéré. La mention très honorable a été décernée au candidat. Le désormais Docteur en Sciences de Gestion qui est par ailleurs enseignant permanent à l’Institut Universitaire de Technologies (IUT) de Douala était jusque là titulaire d’un DEA en Management des Organisations.

Gouanlong K. Nadège Ingrid à gauche

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut