Opinions › Tribune

V ux de nouvel an du président de Conscience du Cameroun, Corantin Talla

Par Corantin Talla président de l’ONG Conscience du Cameroun

Chers concitoyens de l’intérieur et de la diaspora,chers jeunes camerounais des deux sexes, L’ONG Conscience du Cameroun, par la voix de son promoteur, basé aux États-Unis, vous adresse à toutes et à tous ses v ux les meilleurs pour l’année 2013. Conscience du Cameroun est une organisation non gouvernementale (ONG) engagée dans la sensibilisation des jeunes à la prise de conscience de leur part de responsabilité dans l’édification d’un Cameroun et d’une Afrique meilleurs. Or cela passe par l’évaluation objective de nos problèmes actuels, de leurs causes et des conséquences qui en découlent, afin de rechercher ensemble les voies et moyens de solutionnement de la crise multidimensionnelle qui mine notre pays et dont les aspects les plus saillants sont le sous développement, le chômage, la fuite des cerveaux, le manque de patriotisme, le tribalisme, l’abandon du terrain politique aux personnes du troisième âge, l’éruption d’une société de classes antagonistes, les inégalités criardes, etc.

L’ONG Conscience du Cameroun nous exhorte, jeunes camerounais de l’intérieur et de la diaspora à prendre Conscience du potentiel que nous représentons, de la force qui sommeille en nous. Nous avons l’obligation d’impulser une nouvelle donne sur les plans politique, économique, social, et culturel en nous engageant résolument à opérer les transformations dont notre pays a besoin pour s’affirmer dans le concert des nations et restaurer sa dignité. Il est grand temps pour nous, jeunesse camerounaise, de donner un contenu palpable, valable et futuriste à l’expression « fer de lance de la nation » très souvent utilisée comme assaisonnement des discours du politique. Pour cela, nous devons nous émanciper du stade des revendications passives d’un avenir meilleur, du pouvoir pour nous élever rationnellement, mais résolument vers la réalisation effective de nos rêves les plus osés, vers la conquête effective de ce pouvoir dans notre pays et partout où nous nous trouvons dans le monde.

Oui cela est possible si et seulement si nous rompons définitivement d’avec la dépravation des m urs qui gangrène tout le corps social camerounais et dont les corollaires sont la corruption, les détournements de deniers publics, le trafic d’influence, les fraudes électorales, l’homosexualité, le grand banditisme, la prostitution, etc. Oui, l’avenir peut être radieux, à condition que nous décidions de dompter et de néantiser l’inertie, à condition que nous refusions de mimer ces « élites » qui ont, des décennies durant, prêché la médiocrité et l’incompétence, qui ont fait de la tricherie leur mode opératoire de prédilection. Jeune fille, jeune femme, jeune homme de nationalité camerounaise de la diaspora et de l’intérieur, tu es personnellement responsable du devenir du Cameroun et de l’Afrique, tu es le principal garant de la paix au Cameroun et en Afrique. Evalue ce que le pays de tes ancêtres, les héros et martyrs de notre indépendance ont fait pour toi. Alors tu comprendras que tu dois beaucoup à ton pays. Que chaque jeune camerounais, du nord au sud, de l’est à l’ouest, émancipé des chaines du tribalisme et du clientélisme politicien, se lève et participe activement à la transformation de notre pays.

Commençons par nous inscrire massivement sur les listes électorales, faisons de la détention de notre carte électorale une question d’honneur et donnons l’orientation que nous voulons aux futures échéances électorales auxquelles nous ne devons participer que si les conditions de transparence électorale sont réunies. Faisons voir, faisons peser et faisons valoir ce que vaut la masse électorale jeune, afin que nul n’en n’ignore. C’est la condition sine qua non pour pacifiquement mettre hors d’état de nuire les politiques ripoux du pouvoir central et de l’opposition. L’heure de l’Afrique est arrivée. Oui l’heure du Cameroun est arrivée. Ne restons pas à la marge des grands bouleversements internationaux. Pas à pas, et de manière constante, assainissons la devanture de nos quartiers et villages respectifs et tout le pays s’en trouvera propre. Mettons notre substance grise, notre force physique à contribution pour construire l’avenir, c’est notre devoir le plus élémentaire. Mettons sur pied des stratégies efficaces pour prendre part au pouvoir et diriger autrement, c’est notre droit le plus légitime. Pour en jouir, nous devons le mériter. Pour le mériter, nous devons y travailler jour après jour. Pour y travailler nous devons nous organiser dans et à travers Conscience du Cameroun basée au Cameroun, aux USA et en Europe.
Dieu bénisse le Cameroun et ses enfants.
Bonne année 2013
Le Président

Corantin Talla président de l’ONG Conscience du Cameroun
Cameroo-Info-Net)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut