› International

Vatican: Un « réseau d’évêques gays » à l’origine de la démission de Benoit XVI?

Rendu à quelques jours de l’entrée en conclave des cardinaux qui doivent élire le prochain pape, un quotidien italien fait des révélations sur les raisons de la démission de Benoît XVI

D’après un article paru en Une du quotidien Italien La Republica la décision de Benoît XVI de renoncer au trône de Saint Paul est lié à l’existence au sein des cardinaux du Vatican d’un réseau gay. Pour le journal, la démission surprise du souverain pontife coïnciderait en effet avec la remise d’un dossier de deux volumes de près de 300 pages compilé par trois cardinaux chargés d’examiner l’affaire du Vatileaks. D’après [i La Repubblica], ce rapport, remis au pape le 17 décembre dernier, révélerait entre autre l’existence d’un réseau au sein de la Curie, dont les membres seraient unis par leur orientation sexuelle. Certains cardinaux auraient fait l’objet de chantage exercé par des personnes extérieures au Vatican avec qui ils auraient eu des relations homosexuelles, avance encore le quotidien. Les conclusions de cette enquête, menée dans le plus grand secret par trois cardinaux à la retraite, auraient fortement contrarié Benoît XVI. L’un des auteurs, le cardinal espagnol Julian Herranz, aurait évoqué le 9 octobre, pour la première fois devant le pape, le dossier prononçant pour la première fois le mot homosexualité dans l’appartement pontifical. Deux jours plus tard, dans un discours improvisé, Benoît XVI évoquait sous forme de métaphore les mauvais poissons qui sont pêchés dans le filet de l’Eglise.

Déjà sous le poids de l’affaire du Vatileaks depuis mai 2012 c’est un nouveau scandale qui plane au dessus du petit Etat. Et à l’approche de l’entrée en conclave, qui doit nommer le nouveau souverain pontife, les articles à sensation pourraient se multiplier dans la presse italienne. Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a réagi en jugeant fantaisistes ou faux plusieurs points de l’article. Il a annoncé qu’il n’y aurait ni « démentis, ni commentaires, ni confirmations » sur les « affirmations et opinions » diffusées par la presse en cette période, et que les trois cardinaux n’accorderaient pas d’interviews.

Un « réseau d’évêques gays » à l’origine de la démission de Benoit XVI?

Reuters)/n

À LA UNE
Retour en haut