Société › Société

Vente de la viande: Halte aux fausses balances

Le phénomène est fréquent dans les marchés les ménagères se voient trompées suite aux manipulations orchestrées sur les balances

Généralement accusées de mauvaise gestion du budget de la ration alimentaire mensuelle du foyer, les ménagères camerounaises font souvent face à un problème atypique dans les marchés. Sans pour autant dédouaner celles qui prennent plaisir à distraire le budget de la ration alimentaire à d’autres fins, force est de reconnaître que qu’une fois devant les comptoirs vente de viande de porc ou de b uf, ces braves ménagères sans le savoir subissent le phénomène dit « de la fausse balance ». Très rapidement le marché de la viande est transformé en marché de dupes avec d’un côté la ménagère en quête de grosses quantités de provisions et de l’autre des marchands avides de grosses recettes « il y a trop de fausses balances au marché on les reconnaît par le poids du kilo, tu peux arriver aujourd’hui peut-être que tu achètes un kilo de viande, quand tu le découpes tu peux le repartir disons en 12 morceaux, le lendemain tu reviens prendre la même quantité et tu te retrouves avec seulement 8 morceaux et là tu comprends qu’il y a un problème. Ça veut dire qu’on t’a roulé au niveau de la balance » déclare une ménagère rencontrée au marché central de Douala.

Manipulation de la balance
Les marchands de viande estiment pour leur part que les clientes qui se voient tromper sont celles qui choisissent la viande la moins chère « je prends un exemple simple. Le kilo de porc coûte au moins 2100 Fcfa lorsqu’une cliente vient et demande un kilo de porc à 2000 Fcfa, il est hors de question que nous perdions dans ce cas nous sommes obligés de diminuer la quantité de viande supplémentaire ce n’est donc pas de l’arnaque c’est la quantité juste pour le prix juste » se justifie un marchand de viande. N’empêche que certains vendeurs confirment cette arnaque « ça dépend aussi il y a des balances qu’on peut travailler c’est le boucher qui connaît le bon kilo » peu importe les différentes raisons qui sont avancées la manipulation des balances manuelles ou électroniques est une réalité dans nos marchés d’ailleurs une réalité pratiquée avec beaucoup de subtilité. « Pour ce qui est du poids la manipulation se déroule au niveau du collier, lorsque le poids perd son collier l’impact se fait sentir sur la balance en clair un poids de un kilo sans collier peut se retrouver à 900g », affirme un fabriquant. Le phénomène des fausses balances ou plutôt des balances truquées se développe à la barbe des contrôleurs des prix mais surtout aux dépens des porte-monnaie des ménagères et au détriment de leurs casseroles de plus en plus creuses et c’est le foyer qui retrouve affamé.

Le phénomène des balances truquées se développe à la barbe des contrôleurs des prix et aux dépens des ménagères
JDC)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé