Santé › Actualité

Vers la formation des maitres d’écoles primaires sur l’hygiène bucco-dentaire

Solomon Zing, président de l’Association nationale des chirurgiens-dentistes du Cameroun / (c) Sylvestre Kamga

L’initiative est de l’Association nationale des chirurgiens-dentistes du Cameroun qui a lancé, mardi à Yaoundé, une campagne nationale sur la santé bucco-dentaire.

Selon une Ă©tude prĂ©liminaire pour la mise en place d’un programme de prĂ©vention chez des Ă©coliers, 86,1% des enfants possèdent une brosse Ă  dents mais son emploi reste insuffisant. La pâte dentifrice est utilisĂ©e par 48,5% des enfants. La prĂ©valence de la gingivite atteint 58,6% et celle de la carie 70,9%. L’indice DMFT/dmft est de 0,3/2,97 pour les 4-6 ans, de 0,82/1,88 pour les 7-11 ans et de 2,26/0,77 pour les 12-18 ans.

Ces rĂ©sultats montrent que l’Ă©tat de santĂ© bucco-dentaire de ces enfants est prĂ©occupant et que les habitudes d’hygiène sont inadĂ©quates.

C’est ce qui explique l’initiative de l’Association nationale des chirurgiens-dentistes du Cameroun (Ancdc) qui a lancé, mardi à Yaoundé, une champagne nationale sur l’hygiène bucco-dentaire.

Au cours d’une campagne qui a été lancée à l’école publique d’Essos,  il s’agit de « toucher  des enseignants qui suivrons des formations pratiques sur la santé bucco-dentaire », a expliqué le président de l’Ancdc, Solomon Zing.

«Au cours de la formation, il s’agira de montrer aux enseignants ce qu’ils doivent dire aux élèves par rapport à l’hygiène bucco-dentaire. On leur permettra d’intégrer ces enseignements dans leur pédagogie », a ajouté Solomon Zing.

Au cours de la campagne, des équipes de médecins et chirurgiens-dentistes descendront dans des écoles primaires de certaines villes au Cameroun, à l’effet de sensibiliser les élèves à l’hygiène bucco-dentaire et ce jusqu’à la fin du mois d’octobre.

En plus des formations, ces dentistes distribueront également des pattes dentifrices, des fils dentaires et ben d’autres.

Selon les données épidémiologiques sur la santé bucco-dentaire, publiées en 2012 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 60 à 90% des enfants scolarisés dans le monde et près de 100% des adultes ont des caries.

L’organisation relève par ailleurs que 15 à 20% des adultes d’âge moyen (35-44 ans) présentent des parodontopathies (pathologies touchant les gencives) sévères pouvant entrainer la perte des dents. Au Cameroun, les spécialistes de la médecine dentaire constatent également une très forte prévalence de ces deux pathologies.

Ă€ LIRE AUSSI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut