› Eco et Business

Vers la hausse du prix de l’eau potable?

Un «nouvelle structuration tarifaire» de l’eau potable au Cameroun devrait intervenir «à compter du 1er janvier 2015»

Une «nouvelle structuration tarifaire» de l’eau potable devrait intervenir «à compter du 1er janvier 2015», a-t-on appris au terme d’une session du comité de suivi du contrat de performance entre l’Etat, la Camerounaise des eaux (CDE, société fermière) et la Cameroon Water Utilities Supplies (CAMWATER, entreprise de patrimoine). Les contours de la nouvelle donne n’ont pas été précisés, mais des sources introduites indiquent que le prix du mètre cube du précieux liquide, actuellement de 364 FCFA, devrait être revu à la hausse.

Comme pour anticiper sur cette mesure, la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC) a décidé de saisir le Premier ministre, Philemon Yang, «afin de lui rappeler la nécessité d’opposer une fin de non-recevoir à cette demande».

Pour l’association consumériste, non seulement la pénurie d’eau potable perdure sur toute l’étendue du territoire, mais aussi l’eau proposée est de mauvaise qualité.

De plus, constate la LCC, la CDE refuse d’appliquer le règlement du service de distribution de l’eau qui avait été élaboré depuis des années et recense les droits des citoyens. Si rien n’est entrepris par le gouvernement contre cette augmentation, la Ligue menace d’engager une grève de la faim de ses membres en contestation d’une mesure «qui va à l’encontre des droits des consommateurs».


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé