Eco et Business › Agro-industrie

François Murangina : « Nous continuerons à aider les jeunes à créer des entreprises »

(c) Droits réservés

Ainsi s’est exprimé le directeur du BIT Cameroun au terme d’une tournée d’évaluation de l’assistance apportée par sa structure au PEA-Jeunes.

Le Bureau international du travail (BIT) pour le Cameroun, Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe, maintient son appui à l’entrepreneuriat jeune dans le pays. La décision y relative a  été prise au terme d’une mission menée par François Murangina dans quatre régions aux fin d’apprécier l’assistance technique fournie par le BIT au Programme national de entrepreneuriat jeune, le PEA-Jeunes.

« L’objectif de la mission était de voir si l’on peut améliorer notre intervention. Il y a des choses à améliorer tel que mettre en place une plateforme de rencontre permanente entre les jeunes entrepreneurs et les autres parties prenantes »,  souligne François Murangira, directeur du BIT pour le Cameroun, la Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe.

Le PEA-Jeunes est un instrument mis en place en 2015 aux fins d’apporter un appui financier et non financiers à la création des entreprises agropastorales portées par les jeunes. Financé par le fonds Fida, le Programme bénéficie de l’expertise du BIT pour l’amélioration de l’environnement des affaires dans le secteur cible et le renforcement des capacités techniques entrepreneuriales des formateurs et accompagnateurs des bénéficiaires du PEA-Jeunes.

C’est pour se rendre compte de l’effectivité du renforcement des capacités techniques entrepreneuriales des formateurs et accompagnateurs des jeunes bénéficiaires du PEA-Jeunes, que la mission conjointe BIT/PEA-Jeunes s’est tenue du 28 octobre au 2 novembre dans les régions du Centre, Sud, Ouest et Nord-Ouest. La mission aura mis en exergue la nécessité de renforcer l’information des parties prenantes, d’assurer des livraisons groupées des intrants aux jeunes entrepreneurs pour qu’ils puissent amortir leurs charges.

« Nous continuerons à former les jeunes, à les aider à avoir des idées d’entreprises, à créer les entreprises, à mieux gérer ces dernières de manière durable », soutient François Murangira en marge de la tournée.

Conçu pour six ans, le PEA-Jeunes ambitionne de créer 4 687 entreprises agro-pastorales et de développer 353 entreprises existantes. A ce jour, 2000 jeunes, âgés  de 18 à 35 ans, ont été encadrés dans ce sens avec l’aide du BIT.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé