Société › Société

Victoire du Cameroun, euphorie et liesse dans les rues de Ngaoundéré

Les habitants de la ville sont sortis en grand nombre dans les rues saluer la 1ère victoire des lions

Après le long suspens qui a duré jusqu’à la fin de cette rencontre pleine de rebondissements, les camerounais de l’Adamaoua sont sortis en très grand nombre pour saluer la première victoire des lions indomptables à la CAN Angola 2010. C’est avec des cris de joie et des youyous que les camerounais de l’Adamaoua ont accueilli cette victoire des lions sur les Chipolopolos de la Zambie. Une équipe zambienne qui a fait douter les Lions et les millions de camerounais. Avec ce but de la 8e minute qui est venu jeter comme un coup de froid dans la tanière des lions, les camerounais sont restés presque tétanisés dans un mutisme de résignation totale.

Mais c’était sans compter avec cette bévue du portier zambien suite à un centre anodin de Gérémie Njitap. Un but qui a ouvert les portes de la victoire aux camerounais, même si le match a connu d’autres moments de frayeur avec l’égalisation des joueurs de Lusaka. L’entrée de Idrissou Mohamadou a été on ne peut plus salvateur pour les poulains de Paul Marie Le Guen. L’ex sociétaire de Hanovre a été impeccable devant les buts du malheureux portier zambien déjà amoindri par sa précédente bévue. C’est finalement par un score de 3 buts à 2 que le Cameroun signe sa véritable entrée en matière dans cette CAN aux diverses surprises. 3 buts pour 3 précieux points, il fallait le faire en attendant la dernière journée des matches de poule.

Cette victoire arrachée de haute lutte par l’équipe nationale de football du Cameroun face à la Zambie à Lubango en Angola a fortement été ovationnée par les camerounais de l’Adamaoua. L’ambiance était inhabituelle sur les grands axes routiers de la ville de Ngaoundéré où jeunes et moins jeunes, filles et garçons, à moto ou à pied savouraient le succès des lions indomptables du Cameroun. Se déplacer d’un coin de la ville à un autre était un véritable parcours du combattant. A Dang comme au quartier Joly Soir et au centre commercial en passant par les quartiers Sabongari, Mbideng et Hauts plateaux, l’ambiance était la même. Bruits de klaxons des taxis et moto taxis, coups de sifflets, vacarme de toutes sortes, ces amoureux de leur équipe nationale et patriotes n’ont pas parfois manqué d’entonner l’hymne nationale, le O Cameroun berceau de nos ancêtres. La nuit était donc longue et très longue pour les camerounais de l’Adamaoua qui n’ont pas pu retenir leurs émotions.

Image d’illustration
mboablog.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé