Société › Faits divers

Violennce à Mokolo: près de 350 personnes interpellées

Selon le sous-préfet de Yaoundé II, l’implication des commerçants dans la recherche des malfaiteurs reste déterminante

« La situation est sous contrôle », a déclaré le sous-préfet de Yaoundé II, Nji Yampen Ousmanou, à la suite des violences survenues au marché Mokolo à Yaoundé jeudi dernier.

Certains habitants du quartier Briqueterie désireux de venger la mort de leur frère ont mené des actes de vandalisme dans le marché Mokolo. Bilan de leur attaque, de nombreux blessés et des marchandises volées.

[i « Il est question de mettre la main sur les meneurs présumés de cette agression. Parce que nous sommes dans un Etat de droit. On ne peut pas imaginer que des individus puissent se rendre justice », a indiqué Nji Yampen Ousmanou dans une interview publiée par le quotidien national ce vendredi, 08 janvier 2016.

Le sous-préfet indique par ailleurs que 350 personnes suspectées d’avoir participé à cette « expédition punitive » ont déjà été interpellées. Selon lui, les forces de l’ordre sont décidées à appréhender tous les malfrats qui avaient par ailleurs tenté de vandaliser le commissariat du 2e arrondissement.

Nji Yampen Ousmanou, ajoute que des mesures ont été prises au terme d’une réunion d’évaluation tenue en présence du délégué régional de la sécurité publique pour le Centre. Il s’agit d’assurer la sécurité dans les quartiers ciblés. Notamment Mokolo et Briqueterie.

Pour parvenir à appréhender tous les potentiels agresseurs, les autorités comptent sur la contribution de tous. [i « Nous avons interpellés les commerçants à une plus grande implication dans la recherche des malfaiteurs. Dans la mesure où ils ont besoin d’un environnement sécurisé. Leur participation reste déterminante », souligne le sous-préfet de Yaoundé II.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé