› Sport

Mission d’inspection de la Caf : des travaux à la traîne à Bafoussam

En dehors du stade de Kouekong achevé depuis plusieurs mois, aucun autre site visité ce 20 mars 2018 par les experts de la Caf n’atteint le taux de 15% de réalisation. Nous sommes à un an de l’échéance.

Les émissaires arrivés au Cameroun lundi dernier dans le cadre de la deuxième mission d’inspection de la Confédération africaine de football se sont rendus dans la région de l’Ouest ce 20 mars 2018. Dans les villes de Mbouda, Bafoussam et Bandjoun, Ismail Wally de la Caf et Jean-Louis Romain du cabinet Roland Berger ont visité les différentes infrastructures en chantier.

A Mbouda, dans le département des Bamboutos, la mission d’experts a pu constater que les travaux de réhabilitation du stade municipal sont à un taux de réalisation de 11%. Tout a été terrassé. Les techniciens de la China Machinery Engeneering Corporation (CMEC), l’entreprise en charge des travaux, se déploient sur le système de drainage pour les canalisations des eaux en vue de la pose du gazon sur les aires de jeu. Après cette phase, la priorité sera accordée à la construction des vestiaires et des gradins, renseignent les ingénieurs aux journalistes qui couvrent cette visite.

La délégation de la CAF s’est ensuite rendue à Kouekong, où la construction du stade omnisports est achevée. Une ombre demeure pourtant au tableau, c’est la construction du stade annexe qui servira de terrain d’entraînement et pour lequel les travaux sont à 13% de taux de réalisation. Tout a aussi été terrassé et compacté et il faut désormais déterminer l’aire de jeu pour commencer à construire les gradins.

Le taux d’avancement est également bloqué à 10% dans les autres sites visités par les émissaires de la CAF, à savoir les stades municipaux de Bamendzi (Bafoussam) et Bandjoun, et le stade omnisports de Bafoussam-Tocket. Dans cette dernière enceinte, le taux d’avancement est de 10%. L’ancienne aire de jeu a été dégagée, ainsi que les anciennes bâtisses. L’entreprise CMEC a aménagé une voie autour du stade et un espace qui servira de parkings.

A quinze mois du début de la compétition, les techniciens sur le terrain devront redoubler d’ardeur pour tenir les délais fixés, par le gouvernement camerounais, à décembre de cette année.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut