Opinions › Tribune

Vive la rentrée!

Par Michel Lobé Etamé, journaliste

Ravi et excité à la fois de savoir que vous avez passé de bonnes et studieuses vacances. Heureux ceux qui se sont déconnectés du net. Le monde a continué à tourner sans nous. Les évènements se sont succédés et comme d’habitude, les nouvelles sont partagées: les naissances, les morts, les anniversaires, la bourse mondiale, les guerres, les pleurs, les migrants, parfois les rires et les espoirs.

Nous avons procédé à un juste récapitulatif des informations qui ont échappé à notre vigilance. Il faut dire que la chaleur a éloigné certains d’entre nous des postes de télévision et des téléphones portables. Le bilan n’est pas très élogieux.

Au proche Orient, la guerre bat toujours son plein avec son lot de morts de chaque côté. Les populations civiles sont poussées à l’exil. L’Europe hérite de ces migrants désemparés qui ne passent plus seulement par la Méditerranée. Une nouvelle voie s’est ouverte dans les Balkans. L’Union européenne gère tant bien que mal. Le drame des migrants en Autriche va-t-il réveiller les consciences?

Mais les questions demeurent sans réponse: pourquoi l’exil? Les guerres en sont-elles les causes? Qui a déclenché ces guerres et à qui profitent-elles? Ces questions sont toujours occultées.

Une première: l’Arabie Saoudite a enfin accepté des candidatures de femmes aux prochaines élections locales. C’est une grande première dans un pays soutenu par les grandes puissances.

En Inde, deux s urs ont été condamnées à être violées. Elles ont le tort d’être les s urs d’un jeune homme qui a enlevé l’épouse d’un homme d’une autre caste.

Dure, la vengeance!

La Grèce va se rendre aux urnes. Syrisa a perdu de sa superbe et son fringuant chef Tsipras a rendu son tablier pour redorer son image épinglée dans son propre camp. L’automne nous dira s’il a eu raison de solliciter une majorité absolue.

L’Unesco se prépare à de grands évènements avec un nouveau programme de développement mondial. Mais soyons vigilants: cet organisme sert-il les intérêts des pays pauvres?

En Asie, la découverte du débris d’un avion à l’île de la Réunion a suscité des espoirs. Il appartient bien au vol MH370 de la Malaysia Airlines.

En Chine, la bourse de Shanghai a fait vaciller l’économie mondiale. La crainte de la dégradation de la situation financière des entreprises chinoises a plongé les bourses occidentales dans le doute.

En France, nous avons vécu une nouvelle tragédie grecque: Marine le Pen a mis fin aux fonctions de son géniteur et l’a exclu du parti qu’il a créé. L’Université d’été du parti socialiste a montré les divisions entre le pouvoir exécutif et les militants nostalgiques d’une gauche qui ne se reconnaît plus. Léon Blum a dû cligner de l’ il dans sa tombe.

Nous avons aussi évité une catastrophe dans le train Thalys reliant Bruxelles à Paris grâce au courage de quelques effrontés. Ils ont eu droit à la légion d’honneur.

Et l’Afrique?
Au Burundi, le toujours «président et fraîchement élu» a demandé à la population de surveiller les opposants supposés saboter la «démocratie». Au soudan, les États-Unis et l’Union européenne ont obligé les belligérants à déposer les armes.

En Mauritanie, la justice vient de confirmer en appel la peine de deux ans de prison ferme contre trois militants anti-esclavagistes pour «appartenance à une organisation non reconnue» et «rébellion». L’esclavage est légitimé en Afrique.

Au Cameroun, la course à la richesse bat son plein. Les crimes rituels ne connaissent pas de répit. Des hommes d’affaires ont été arrêtés pour leur implication dans l’assassinat de cinq enfants de cinq ans. Ce comportement est devenu banal et fait le bonheur des marabouts escrocs qui promettent la richesse et des postes ministériels et décisionnels. Boko Haram sévit toujours en toute impunité.

En sport, les médias nous ont offert des images sublimes des mondiaux de l’athlétisme à Pékin. Encore et toujours Usain Bolt. Au championnat du monde de judo, Teddy Riner a été hissé au sommet du judo mondial avec un huitième sacre.

Voilà! Si vous avez passé les vacances sur un hamac, retrouvez l’actualité qui évolue au gré des évènements.


Droits réservés)/n

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé