Opinions › Tribune

Vives inquiétudes sur le climat général qui entoure la vie des médias au Cameroun

Par la Fédération des Editeurs de presse du Cameroun (Fedipresse)

3 mai 2015: Déclaration de la Fédération des Editeurs de presse du Cameroun.

En ce jour de célébration de la Journée Mondiale de la Liberté de Presse, nous, éditeurs de la presse indépendante du Cameroun, regroupés au sein de la fédération des Editeurs de presse du Cameroun, tenons à exprimer nos vives inquiétudes, quant au climat général qui entoure la vie des médias au Cameroun.

Derrière une abondance de façade, se cache une réelle misère matérielle et morale qui de l’intérieur, ronge une profession et une industrie qui sont menacés jusque dans leur existence. Nous, éditeurs de Presse du Cameroun, prenons notre part de responsabilités dans ce climat où nous n’avons pas toujours su nous entourer des précautions qu’il faut, pour protéger nos métiers de l’ivraie qui y a pris place et qui s’y multiplie.
Nous tenons à le relever pour nous en inquiéter, la multiplication des formes prises par les attaques à la liberté de presse dans notre pays, au cours des douze derniers mois.

Pour la première fois en effet, des journalistes ont été convoqués devant un Tribunal Militaire, pour répondre de faits qu’ils auraient commis, dans l’exercice de leur profession. Par ailleurs, le Conseil National de la Communication, de par ses décisions et actions, ne nous semble pas être l’arbitre impartial suggéré par le principe de la «juridiction des pairs» qui prévaut en matière d’honneur professionnel, dans le métier de journaliste.

On assiste, de façon délibérée, à un amalgame voulu et entretenu sur toute la profession, de manière à la décrédibiliser toute, dans son ensemble.

Nous demandons:
– Que cessent toutes ces formes d’intimidation juridiques et policières des journalistes qui n’honorent pas le Cameroun.
– Que soit mis sur pied ce fonds d’affectation à la presse, résolution des derniers Etats généraux de la communication.
– Que soit constitué un véritable tribunal des pairs, également une résolution des Etats généraux de la communication.
– Que la Commission de délivrance des cartes d’identité professionnelle des journalistes soit rapidement restaurée.


Droits réservés)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut