Société › Société

VOEUX DE NOUVEL AN 2013 : On se rattrape à l’université de Ngaoundéré

La communauté universitaire souhaite  »Bonne année 2013 » au Recteur de l’Université de Ngaoundéré.

Allégresse et convivialité autour du Pr. Paul Henri AMVAM ZOLLO, Recteur de l’université de Ngaoundéré, ce mercredi 6 février 2013, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des veux de nouvel an. Toute la communauté universitaire de Dang (localité abritant le campus) s’est réuni pour souhaiter d’une seule voix « Bonne et heureuse année 2013 Monsieur le Recteur ». Devant le collège administratif de la région de l’Adamaoua, cet événement a gardé toute sa signification et sa symbolique académique. D’abord, remise des distinctions honorifiques au nom du Chef de l’Etat, par le recteur aux meilleurs agents de l’année 2012. Il s’agit de treize personnes qui se sont distinguées et récompensées par les métaux décoratifs : l’or, l’agent, et le bronze. Ensuite, c’est au personnel admis à faire à valoir leurs droits à la retraite de recevoir les hommages de la communauté universitaire. Ils sont au total trois agents dont le plus ancien est un chauffeur qui totalise plus de vingt et huit ans de service. Ensuite place à la phase protocolaire réservée à la présentation et à l’adoubement des nouveaux enseignants promus au grade supérieur.

D’après les résultats de 27ème Et 28ème sessions du comité consultatif des institutions universitaires (CCIU) tenues à Yaoundé du 27 au 30 novembre 2012, vingt enseignants de l’université de Ngaoundéré ont accédé au grade supérieur. Onze assistants passent au grade de Chargé de cours (CC), huit chargés de cours passent au grade de Maitre de Conférences, et un maitre de conférences devient Professeur titulaire en la personne de Pr. Joseph NDINDA, dont la verve est redoutable en littérature négro-africaine. Dans une véritable liesse, se succèdent les allocutions.


Journalducameroun.com)/n

Le Secrétaire Général de l’université de Ngaoundéré, Pr. Rémy Sylvestre BOUELET, a pendant plus d’une demi-heure, retenu l’attention de l’assistance sur les multiples défis à relever en vue de faire de cette institution un pole d’excellence académique. Dans cet élan, il a interpellé le patron de ladite université à améliorer davantage l’offre infrastructurelle. Même si « l’année 2012 aura été des plus difficiles à l’université de Ngaoundéré en raison de la crise financière internationale (.) le renforcement en qualité et en quantité des personnels en tout genre est pourtant effectif à travers de nombreux recrutements ». Le recteur à son retour, a saisi l’opportunité pour dénoncer « les travers et les maux qui tendent à faire leur lit dans son institution (.) Ces maux ont pour nom : la paresse, le retard au travail, l’irrespect de la hiérarchie, l’inertie, l’absentéisme notoire ». Derrière les bouquets de fleurs et la formule rituelle de bonne année, il est surtout question de véhiculer le message qui vise avant tout, de renforcer le sens de l’éthique en milieu universitaire. Le recteur n’a pas manqué de souligner son v u le plus de mettre les moyens nécessaires pour soutenir les activités associatives qui aident les étudiants à acquérir de nouvelles compétences. En cette année où l’université de Ngaoundéré accueille la 16ème édition des jeux universitaires, le Pr. Paul Henri AMVAM ZOLLO, Président de la Fédération nationale des sports universitaires (FENASU), l’enjeu de la mobilisation est important, afin de relever le pari de l’organisation, quelque peu manqué lors de la dernière édition de Buea. Il faut noter que cette cérémonie de présentation des v ux au recteur ouvre officiellement le bal des v ux aux chefs des institutions universitaires du Cameroun, car faudra t-il le rappeler, Pr. Paul Henri AMVAM ZOLLO est le Président de la conférence des recteurs au Cameroun.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut