Sport › Football

Volker Finke prend ses distances avec les entraineurs nommés par Joseph Owona

Pour le sélectionneur du Cameroun, «ça ne se passe pas comme ça dans un staff» à deux semaines du Mondial

Pour la préparation de la phase finale de la Coupe du monde 2014, le sélectionneur du Cameroun, Volker Finke, a voulu avoir les coudées franches sur tout. Il les a obtenues, malgré l’opposition du Pr Joseph Owona. Le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a nommé, il y a peu de temps, sans l’avis du technicien allemand, des entraîneurs chargés de superviser les futurs adversaires du Cameroun. Ladite équipe était constituée de Jean Manga-Onguené, le Directeur technique national, de Etienne Sockeng le Directeur technique national adjoint n°3, de Bonaventure Djonkep, l’entraineur de l’équipe nationale A’ et Alexandre Belinga, l’entraineur adjoint des juniors. Aux dernières nouvelles, ces derniers étaient encore à la recherche des visas pour aller superviser les adversaires du Cameroun.

De ce quarto d’entraîneurs nommés par Pr Joseph Owona, aucun ne trouve grâce auprès de Volker Finke, qui ne veut pas en attendre parler. En off, le patron technique de la sélection du Cameroun indique toujours que les entraîneurs camerounais gagneraient d’abord à se recycler, pour le dire le moins. Il a néanmoins discuté avec ces derniers au Centre technique de la Fecafoot à Odza, lors de son dernier passage au Cameroun, et lors du stage consacré aux entraineurs locaux à l’hôtel Mont Febé. Sur la nomination de ces entraîneurs, Volker Finke s’est voulu précis : «Moi je ne m’occupe que de mes joueurs et du terrain. Je ne suis pas là pour la politique et pour la polémique. Ce que je sais c’est que j’ai eu un chef scout qui travaille avec deux analystes vidéos et c’est eux mon équipe de supervision de matches. Néanmoins je crois que ce n’est pas mal aussi d’envoyer des entraîneurs au Brésil car ils sont responsables de la reconstruction du football camerounais et c’est important que les Dtn y soient pour voir comment les choses se passent de ce côté». Et d’ajouter : « Mais si d’aventure ces personnes produisent un rapport, mon chef scout se chargera d’y jeter un coup d’ il et de voir ce qu’on peut en tirer. Lui, il parle très bien le français, son épouse est une africaine et je pense qu’il ne trouvera aucun inconvénient à jeter un coup d’ il au rapport des personnes nommées par le président de la normalisation. Mais il faut savoir qu’ils ne sont pas dans le staff car ça ne passe pas comme ça dans un staff ».

Agent de joueurs
En effet, quelques jours après la nomination du «Collège d’entraîneurs-superviseurs», Volker Finke a étoffé son staff de quelques nouveaux membres. C’est ainsi que l’on vu arriver dans la tanière des Lions à Walschee, quatre «experts» aux taches bien définies. Il s’agit de Christophe Manouvrier comme préparateur physique, Alex Weib comme Scounting, Boris Nolzon et Christopher Schmofd comme analystes-vidéo, Uwe Vetter comme kinésithérapeute. En clair, Volker Finke a pu avoir la tête de Sylvain Monkam, qui était jusque-là le préparateur physique en chef. Le coach principal des Lions soupçonnait le technicien camerounais d’être également «agent de joueur». Si les accusions portées contre Monkam n’ont jamais été prouvées, le principal intéressé n’a jamais démenti. Il y avait donc un gros risque de conflit d’intérêts dans la tanière. Une situation qui a toujours existé, dans le groupe Cameroun, mais de manière plus voilée.

Mais qui va payer tout ce beau monde ? Répondant à la question d’un journaliste journaliste, Christophe Manouvrier, qui est par ailleurs préparateur physique à l’Olympique de Marseille, a clairement indiqué qu’il était là pour faire une pige pour Volker Finke. Quant aux techniciens camerounais, ils sont mis en mission par la Fecafoot, via un de ses démembrements, la Direction technique nationale. Une institution qui, en principe, dans son cahier de charges, a droit de regard sur toutes les sélections nationales de football, «excepté l’équipe fanion».

Volker Finke, le sélectionneur de l’équipe nationale du Cameroun
journalducameroun.com/ Emile Zola Nde Tchoussi)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé