Culture › Livres

William Aurélien Eteki Mboumoua dédicace son nouvel ouvrage

La cérémonie a eu lieu à l’hôtel Hilton de Yaoundé le Jeudi 19 Février 2009

La dimension du personnage a sans aucun doute suffi à donner à l’événement, un cachet spécial. Ancien ministre, ancien secrétaire général de l’organisation de l’unité Africaine (OUA) et actuel président de la Croix Rouge Camerounaise (CRC), l’auteur du jour, le « patriarche » Eteki Mboumoua aura réussi à rassembler des ministres, directeurs généraux, diplomates et hommes d’église dont l’archevêque de Yaoundé, Monseigneur Victor Tonye Backot, pour la dédicace du tome 2 de son livre, Le pouvoir de l’humanité : un certain humanisme. Dans cet ouvrage qui est une réflexion de l’auteur entamée depuis 1970, William Aurélien Eteki Mboumoua va à la quête de l’humain réconcilié avec lui-même. Il prêche pour l’avènement d’une culture de l’humanitaire dans un monde guetté par la menace permanente des guerres et des dangers de toutes sortes. L’humanitaire ? Une thématique opportune pour l’ancien secrétaire général de l’OUA qui se dit animé par une grande sensibilité pour les souffrances humaines. Une idée soutenue par le Professeur Alain Didier Olinga qui voit en l’auteur, un homme qui « croit au pouvoir de l’humanité ». Au-delà de cet appel à un « nouvel humanisme », le livre de William Aurélien Eteki Mboumoua est aussi et surtout un vibrant témoignage d’un homme qui aura « servi l’humanité au plus haut sommet de la prestation humaine » ainsi que l’a souligné le modérateur EVEMBE, afin que « l’expérience vécue » par l’auteur suscite avec lui, « l’expérience à vivre ».

Livre de William Aurélien Eteki Mboumoua
journalducameroun.com)/n

Une expérience exaltante
En sa qualité d’écrivain, c’est le troisième ouvrage que Eteki Mboumoua publie après Un certain humanisme en 1972 et Démocratiser la culture en 1974 aux Editions CLE à Yaoundé. Le « jeune homme de 77 ans » ainsi qu’il se présente espère, si Dieu lui donne encore quelques années de vie, publier ses mémoires. Mais outre l’aventure littéraire, c’est en politique qu’il aura surtout brillé par sa réussite. Né le 20 octobre 1933 à Bonadibong à Douala, William Aurélien Etéki Mboumoua devient à 25 ans, Préfet de Régions (Nkam et Sanaga-Maritime) alors fortement troublées à la veille et au moment de l’Indépendance en 1960. Il a été Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, de la Culture, chancelier de l’Université de Yaoundé, Conseiller spécial du Président de la République, Ministre chargé de Mission auprès du Président de la République, Ministre des Affaires étrangères, Membre du Conseil exécutif et vice-président de l’UNESCO, Secrétaire général de l’organisation de l’unité africaine, Membre du Comité consultatif des Nations-Unis pour les études sur le désarmement. Il est en ce moment président de la Croix Rouge Camerounaise. William Aurélien Eteki Mboumoua a tout récemment fait la preuve de son engagement humanitaire en s’investissant personnellement lorsqu’en Mars 2008, la CRC qu’il dirige a pris en charge plus de 8000 réfugiés tchadiens fuyant la guerre au Tchad. Il suit toujours avec attention les questions d’actualité internationale. En Août 2007, il se prononçait en faveur de la création des Etats-Unis d’Afrique qui, selon lui, pourrait permettre de juguler le phénomène des migrations clandestines en Afrique S’exprimant récemment sur Barack Obama, le président américain, Willian Eteki Mboumoua a dit craindre que le nouveau président, à défaut de changer l’Amérique ne soit changé par l’Amérique.

Son livre est disponible dans les librairies de la place et aux éditions CLE

William Aurélien Eteki Mboumoua
journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé