› International

Xi Jinping prend les rênes de l’empire du milieu

Le secrétaire du parti communiste chinois a été élu président de la République populaire de Chine. Il remplace ainsi Hu Jintao à ce poste

Xi Jinping a été élu ce jeudi matin président de la République populaire de Chine et président de la Commission militaire centrale du pays. Son accession à la magistrature suprême a eu lieu à l’occasion de la quatrième réunion plénière de la première session de la 12e Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois, ndlr). Il va diriger le pays en collaboration avec Li Yuanchao, le vice-président de la République. Durant ces assisses, les députés ont également élu Zhang Dejiang président du Comité permanent de l’APN, ainsi que ses treize vice-présidents, son secrétaire général en la personne de Wang Chen. Les 161 membres de ce comité ont aussi été élus. Par ailleurs, les députés ont adopté le plan de remaniement du gouvernement qui vise à réduire la bureaucratie et à rendre le gouvernement plus efficace.

Né le 1er juin 1953 à Pékin, Xi Jinping est le secrétaire général du Parti communiste chinois et le président de la Commission militaire centrale de ce parti. Il remplace Hu Jintao comme président de la République populaire de chine. Il est qualifié de prince rouge et est le fils de Xi Zhongxun ancien vice-président de l’Assemblée populaire et vice-Premier Ministre, avant d’être victime de Mao Zedong en 1962 puis réhabilité lors de la prise du pouvoir de Deng Xiaoping. Sa première épouse, Ke Lingling, était la fille de l’ambassadeur de Chine au Royaume-Uni. Le couple divorce au bout de trois ans. En 1987, Xi Jinping épouse la chanteuse populaire Peng Liyuan. Celle-ci est par ailleurs général dans l’armée populaire de libération où elle s’est engagée à l’âge de 18 ans. Peng se produit aussi lors de manifestations officielles, comme en 1997 lors de la rétrocession de Hong Kong. La fille du couple, Xi Mingze, étudierait aujourd’hui aux Etats-Unis à l’université d’Harvard.

Le vice-président chinois Xi Jinping, héritier attendu de Hu Jintao, le 21 septembre 2012 à Nanning
20minutes.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut