Culture › Musique

Yann Black : petit orphelin qui voit grand

Jusqu’au 28 juillet dernier, le jeune artiste était inconnu du public. Il a été révélé ce soir-là, à l’occasion du concert de l’artiste franco-congolais Dadju, organisé au Palais des sports de Yaoundé.

Yann Black, Gilbert Mbala de son vrai nom, est un artiste camerounais âgé de 22 ans. Il naît en 1996 d’une mère musicienne et d’un père enseignant d’université. Mais il en est séparé à l’âge de deux mois pour se retrouver dans un orphelinat de Yaoundé (fondation Fact). C’est de là-bas qu’il suit son parcours scolaire jusqu’à la classe de 3ème. Pis, la fondation ne disposant pas de moyens suffisants, Ghislain Mbala ne présente pas son Bepc. Cependant, il obtient une attestation de formation en ingénierie audiovisuelle.

Après cette aventure relativement courte avec les études, il se retourne vers la musique et sa guitare, pour se faire un nom dans la musique. Ce sera Yann Black! Un choix peu anodin. En effet, il associe le prénom de son grand-père Yann, au sobriquet Black car très moqué par ses camarades de lycée pour la teinte foncée de sa peau. « Quand j’étais à l’école, mes camarades aimaient se moquer de mon teint en disant que j’étais très noir. Ils m’ont surnommé black », précise-t-il.

Le déclic à 9 ans 

En 2005, il fait ses premières prestations publiques dans l’orphelinat qui l’accueille -où il vit encore aujourd’hui- et au Centre culturel français à 9 ans, où il fait la rencontre d’une Française. Sous le charme de son talent, celle-ci décide de l’inscrire au programme prépa-vogt pour suivre des cours de musique. Grâce à cette formation, il a peaufiné ses compositions et tapé dans l’œil du chanteur Dadju. En déplacement au Cameroun pour un concert, la star française a été séduite par le talent de Yann Black pendant une visite à la fondation Fact.  C’est ainsi que Dadju a invité Yann Black à la première partie de son concert au Palais des sports de Yaoundé, le 28 juillet dernier. Le public a alors découvert les titres « Je te dis merci », un hommage à sa feue mère ; « Mon médicament », une ode à une relation amoureuse et « Jessica », un amour impossible pour sa meilleure amie Jessica.

Son style

De l’afrobeat au zouk, en passant par le coupé décalé et le Rn’b, Yann Black fait un mélange de couleurs dans ses compositions. Actuellement en studio pour l’enregistrement d’un autre titre, il envisage de relancer son projet de featuring avec l’artiste Locko, en stand by en raison des sollicitations que ce dernier doit honorer. En ce moment, Yann Black travaille à la réalisation du clip de son titre Jessica. Il travaille également en studio pour la préparation de son premier album.

En carrière solo, ce passionné de musique jouit de l’encadrement et du soutien de plusieurs aînés tels que Ghislain Dimaï et Sébastien Alex, du label Emfly Music.

Hormis la musique, Gilbert Mbala meuble son quotidien autrement. « A mes heures perdues, je dispense des cours de musique dans notre orphelinat et je suis bénévole au sein d’un groupe social de bénévoles français appelé Life time », indique-t-il.

À LA UNE
Retour en haut