› Sport

Yannick Noah : « quand je perdais, j’étais le Camerounais, quand je gagnais, j’étais le Français »

Yannick Noah, le Franco-camerounais de sang

Lors d’un entretien pour le magazine de la Une « Sept à Huit », le champion de tennis et chanteur est revenu sur sa carrière sportive.

L’ex-tennisman Yannick Noah s’est livré aux questions d’Audrey Crespo-Mara pour le magazine d’actualité dominical de la Une « Sept à Huit ». Lors de cet entretien, le champion et chanteur de bientôt 62 ans est revenu sur sa carrière sportive.

Il se souvient que« quand je perdais, j’étais souvent le Camerounais, quand je gagnais, j’étais le Français », dit-il, évoquant sa double origine. Interrogé pour savoir s’il s’est parfois senti plus d’un côté ou de l’autre ?

Yannick Noah répond : «Je suis toujours du côté de celui qui souffre », rappelant que le Cameroun a été colonisé. « Le blanc qui est là chez moi a colonisé le noir qui est là chez moi, ajoute-t-il. Bien sûr qu’à l’intérieur de moi, ça vibre.»

A noter que Yannick Noah sort le premier single de ce nouvel opus, « Back to Africa ». Il fera une série de concerts à partir 4 juin 2022. Le chanteur fera un stop pour trois dates exceptionnelles, les 12 , 13 et 14 décembre 2022 à l’Olympia à Paris. Sa tournée passera par Tours, Marseille, Lyon, Lille, Rennes ou encore Nantes.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé