Culture › Musique

Yaoundé découvre le Jazz Manouche

La 2ème édition de l’awalé jazz festival (Ajafes) débute ce jour à l’espace culturel l’awalé

C’est sûr, ce sera une découverte, même pour les plus mordus du jazz classique. En effet, pour la première fois, cette variante du jazz est dévoilée au Cameroun. C’est à l’occasion de la 2ème édition de l’Awalé Jazz Festival qui débute ce mercredi 17 Février 2010 et ce, jusqu’à samedi prochain, 20 Février. Le Jazz manouche? « C’est un type de jazz qui se joue avec la guitare acoustique, le violon et la contrebasse. Des instruments dits transportables. Un mélange de jazz et de tradition » explique-t-on dans le groupe « Djangology Quartet ». C’est un jazz « plus festif et plus proche de l’auditeur que le jazz traditionnel » ajoute le comité d’organisation de l’Ajafes, qui a invité 2 groupes français: Clair de lune Trio et Djanglogy Quartet. Le Ted Mekoulou Quartet et André Félix Conrad Quartet seront aussi de la partie.

Samedi le 20 Février, tous les groupes de jazz invités presteront sur le podium. Il y aura « une improvisation autour du jazz manouche » selon le programme. Ce qui pourrait aboutir, sait-on jamais, à la « naissance d’un mouvement musical » espèrent les musiciens français. Car, il est question de faire fusionner les inspirations des chanteurs français, camerounais et de tous les invités. De manière improvisée.

Ces concerts seront l’occasion de rendre hommage au célèbre guitariste Django Reinhardt, en interprétant et en revisitant divers thèmes développés par celui-ci. Guitariste gitan de jazz né en Belgique le 23 janvier 1910, Django Reinhardt a largement influencé le jazz. Il a introduit le jazz dans la culture manouche et a réussi à créer un nouveau folklore. Après avoir perdu l’usage de deux doigts de sa main gauche, Django Reinhardt a réussi l’exploit de ne plus jouer qu’avec deux doigts de la main gauche, plus le pouce pour le jeu en solo. Mort en 1953, il a laissé un répertoire musical impressionnant et il continue d’influencer le jazz manouche contemporain.

Images de scènes
Journalducameroun.com)/n

Après le succès remarquable de sa première édition en 2009, l’Awalé Jazz Festival commence à s’imposer comme un rendez-vous incontournable du jazz au Cameroun et même dans la sous-région Afrique Centrale. Les amoureux de ce style musical très élitiste ont ainsi 4 jours et soirées conviviales à savourer au restaurant l’Awalé sis au Camp Sic Hippodrome à Yaoundé. Ils pourront y avoir accès au prix de 2000 Francs chaque soir ou 5000 Francs pour toute la durée du festival.

En souvenir de Django
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé