Opinions › Tribune

YaoundĂ© dĂ©muni face Ă  l’Ă©conomie collaborative d’un soulèvement populaire!

Par Vincent-Sosthène Fouda, président du MCPSD

Le rĂ©gime de YaoundĂ© dĂ©muni face Ă  l’Ă©conomie collaborative d’un soulèvement populaire! J’ai l’impression qu’au sein du gouvernement camerounais, ils ont dĂ©cidĂ© d’organiser une sorte de concours LĂ©pine des idĂ©es Ă  la con.

Le ministre des enseignements secondaires veut mettre un militaire derrière chaque enfant et chaque enseignant dans les rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour une reprise effective des cours le lundi 23 janvier, madame la ministre des postes et des tĂ©lĂ©communications quant Ă  elle, veut contrĂ´ler et surtout condamner toutes les bĂŞtises qui se disent sur les rĂ©seaux sociaux et y distribuer des amendes en cas d’infraction.

Entre temps, le directeur gĂ©nĂ©ral du Conseil national de la Communication n’a rien trouvĂ© de mieux que de demander aux journalistes aux chaĂ®nes de tĂ©lĂ©vision de ne plus parler du problème dit «Anglophone» sous peine de fermeture ! Le comble c’est que la prĂ©sidente d’un parti politique a rĂ©ussi Ă  entrer au secrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral de la dĂ©fense (SED) lieu, dit-on hautement sĂ©curisĂ©, a rencontrĂ© les instigateurs des mouvements de grève dans les rĂ©gions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, a filmĂ© la rencontre, leur a transmis ses encouragements en leur disant de tenir bon leur distribuant des «achia, achia».

Elle est ressortie libre du SED a posté sa vidéo sur les réseaux sociaux et les journaux en ligne la distribuent comme des petits pains. Silence du côté de Yaoundé !


Vous convenez avec moi que le rĂ©gime de YaoundĂ© est dĂ©muni face Ă  ce que l’appelle l’Ă©conomie collaborative d’un soulèvement populaire. Restera-t-il quelque chose de ce rĂ©gime demain au lever du jour ? Seuls ses admirateurs nous le diront, en attendant assistons Ă  sa panique paralysante.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut