Société › Faits divers

Yaoundé: Des employés de Famille Boutique jetés dans la rue

Leur licenciement survient à la suite de l’incendie qui a ravagé leur magasin vendredi dernier.

Ambiance peu commune ce lundi 1er décembre 2008 lieu dit Etoa Meki. L’absence d’une partie des employés du supermarché /bar/ alimentation Famille Boutique située ce lieu s’en ressent. Selon une employée de la structure rencontrée à l’extérieur, l’heure est au licenciement des travailleurs: « tout le monde a reçu une lettre de rupture de contrat. Jeudi dernier, le patron a juste fait appel à certaines personnes pour qu’ils viennent ouvrir le magasin. Parce que depuis l’incendie de la semaine dernière, le magasin était resté fermé. Nous ne savons pas pour combien de temps nous allons encore travailler », révèle t- elle, avec une pointe de tristesse. Comme elle, quelques employés ont été rappelés pour s’occuper du service. « Le directeur général nous a fait savoir que nous allons nous réunir avec l’inspecteur du travail le 7 décembre pour régler les questions relatives au paiement de nos droits », ajoute un autre employé. Il ne comprend toujours pas pourquoi le patron prend une telle décision. Il a pourtant il a cru entendre que l’assurance se chargerait de tous les dégâts causés. « Le commissaire des avaries en s’assurant de la destruction de nos marchandises il y a quelques jours a affirmé que l’entreprise serait remboursée! » Tadie Etienne, le patron, est introuvable. « Il doit être au parquet », révèle quelqu’un. Sylvestre, un autre employé est plutôt confiant: « Je ne crois pas que notre patron puisse nous renvoyer de la sorte.. Il va sans doute organiser une réunion pour mettre les choses au point », confie t-il.

Tout est parti de l’incendie survenu dans la nuit du jeudi à vendredi 21 novembre dernier dans le magasin de l’entreprise sis à Etoa Meki. Commencé vers 3 h du matin, il a été rapidement maîtrisé par les sapeurs pompiers arrivés sur les lieux une heure environ après qu’il se soit déclaré. Le montant des pertes qui s’élèveraient à plus d’une centaine de millions de Fcfa n’a pas été révélé. Mais toujours est t-il que le contenu du magasin a été vidé par le commissariat aux avaries. La thèse d’un incendie criminel a été avancée. Les forces de l’ordre ont aussitôt ouvert une enquête.
La décision de la rupture massive de contrat ne concerne que les employés de l’agence de Yaoundé, a-t-on appris de source proche de l’administration de la structure. Comme quoi, les employés de la branche de cette structure localisée à Ebolowa sont épargnés; il ne reste plus qu’à attendre la rencontre de dimanche sur prochain qui permettra de faire la lumière sur le sort réservé à ces employés.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut