Société › Société

Yaoundé: Le canal du Mfoundi en construction

Il va contribuer à l’embellissement de la ville et à éviter les inondations

Les habitants de Yaoundé, vivent généralement en saison pluvieuse un véritable calvaire. L’on a encore en mémoire ces inondations aux conséquences désastreuses causées par les fortes pluies qui s’étaient abattues dans la capitale. Le grand carrefour de la poste centrale avait été envahi par les eaux tout comme l’avenue Kennedy. Les automobilistes avaient ainsi de la peine à circuler, les piétons quant à eux se faisaient transporter par des pousseurs, les commerçants avaient tout simplement emballé leurs marchandises. Les eaux de la rivière Mfoundi mal canalisées, à cause des caniveaux bouchés, étaient à l’origine des inondations enregistrées ça et là.
Le gouvernement camerounais, avec le concours des partenaires au développement, a donc mis sur pieds un projet qui vise, non seulement à mettre définitivement fin à ce problème, mais aussi et surtout apporter une certaine embellie à la capitale. Le Projet d’assainissement De Yaoundé (Pady) a ainsi vu le jour. La première phase consistait à déboucher les caniveaux, curer les eaux de la rivière Mfoundi et ses affluents. L a deuxième phase que vient de lancer le ministre du développement urbain et de l’habitat , Clobert Tchatat, sous l’impulsion de chief Ephraïm Inoni le premier ministre, chef du gouvernement, concerne l’aménagement d’un canal trapézoïdal de 3,8km de 10 à 15 m de petite base, 20à 30 m de grande base,3,54 m de hauteur maximale avec en prime des pistes d’entretien du canal sur le tronçon allant de la poste centrale au dépôt de la société SCDP au quartier Nsam.

Canal du Mfoundi

journalducameroun.com)/n

La construction de ce canal permettra également d’aménager près de 10 ha de jardin public, et environ 04 m de pistes pavées des bancs publics des lampadaires , la construction des parcs de stationnement, des places de vivres, la construction des réceptacles pour bac à ordures, l’aménagement d’un réseau de pré collecte d’ordures, et la construction d’une unité pilote de compostage des ordures ménagères. Les travaux qui devront durer 22 mois, seront réalisés par la société chinoise China international water and Electric Corp.La mission de contrôle sera assurée par la société canadienne Tecsult/Aecom sous la coordination de la communauté urbaine maître d’ouvrage de ce projet qui sera financé par la banque africaine de développement à hauteur de 20 milliards de francs CFA, et l’Etat du Cameroun dont la contribution s’élève à près de 2 ,30 milliards de francs CFA.
Le projet devra générer près de 1350 emplois directs et 2300 emplois indirects notamment dans les quartiers riverains tels que Nsam, Olezoa, Ndamvout, Tsinga, Nkolndongo, Briqueterie, Mvog ada. L’organisation internationale du travail qui soutient ce projet a amené le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna à inviter les populations de la capitale à s’approprier ce projet par le respect des règles de base d’hygiène et de salubrité non seulement sur les berges du Mfoundi mais aussi dans toute la cité capitale.

Canal du Mfoundi

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut