Société › Société

Yaoundé: le quartier Mvog-Mbi en mal d’eau potable

Quartier Mvog-Mbi. A quand la fin du calvaire? (c) Droits réservés

Depuis quelques mois, les populations de ce quartier de la capitale politique du Cameroun sont obligées de se procurer le précieux liquide dans les quartiers voisins.

Les rues sont vides cet après-midi du 14 octobre 2019, dans le quartier Mvog-Mbi. Le soleil est accablant. Des crevasses sont visibles par endroit sur la chaussée. Un état qui semble duré depuis un moment. «Nous n’avons pas d’eau depuis le mois de Juillet, la société Arab Contractors nous avait promis d’approvisionner notre quartier en eau potable, mais ils ont commencé les travaux sans les terminer. Nous attendons toujours l’eau», explique Roger un habitant du quartier.

La société Arab Contractors, s’est chargée du projet de réhabilitation de la route de ce même quartier il y a quelques mois. Pour cela, elle a dû casser les tuyaux par lesquels l’eau potable parvenait jusqu’aux habitants du quartier Mvog-Mbi. Il était prévu que la société réhabilite ces canaux, une fois les travaux routiers terminés. Sauf que depuis le mois de juillet dernier, les ouvriers, tout comme le matériel de Arab Contractors ne sont plus visibles. Et les ouvertures faites pour les besoins du chantier demeurent. Ceci au grand dam des populations qui ne sont plus approvisionnées en eau. «Lorsqu’ils ont terminé les travaux de la route, ils étaient censés nous mettre de nouveaux tuyaux pour que nous puissions avoir l’eau à nouveau, mais ils n’ont plus jamais continué les travaux et ils sont partis sans raisons», souligne Michel.

Selon les sources, le quartier Mvog-Mbi n’avait pas de problème d’approvisionnement en eau potable avant que cette société ne détruise les installations de la Cameroon Water Utilities (Camwater) (entreprise publique en charge de la fourniture de l’eau au Cameroun). La population est obligée depuis lors de se ravitailler dans les quartiers voisins. Elle est désespérée et ne sait réellement pas vers qui se tourner pour dénoncer cette situation. « Pour avoir de l’eau dans les maisons, pour ceux qui n’ont pas de puits, ils partent puiser de l’eau à Nkolndongo, parfois à Coron (quartiers voisins Ndlr). Cette situation nous désespère vraiment et nous ne savons plus quoi faire», déplore Roger.

Pour remédier à ce problème la commune Yaoundé IV a décidé d’offrir un forage pour venir en aide aux populations en attendant que la situation revienne à la normale. Le projet sera disponible très bientôt, selon les populations.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé