› Eco et Business

Yaoundé: Les assureurs d’Afrique en conclave

C’est dans le cadre de la 37ème assemblée générale de la fédération des sociétés d’assurances de droit national (FANAF)

600 délégués des 164 sociétés d’assurance issus de 43 pays, tous membres de la FANAF sont réunis depuis lundi 25 février 2013 à Yaoundé, dans le cadre de leur assemblée générale, sous le thème: Assurance et risques sociaux. Cette 37è Assemblée générale offre l’occasion aux patrons des compagnies d’assurances ou de réassurances, aux professionnels de la finance, et autres de plancher sur l’assurance-santé, la responsabilité sociétale des sociétés d’assurances, la couverture des catastrophes naturelles et l’indemnisation des préjudices corporels. C’est la 3è fois en 16 ans que le Cameroun abrite les assises de la FANAF. Le choix du pays, d’après les organisateurs, s’explique par sa stabilité politique et sociale enviable et marque la reconnaissance du dynamisme de son marché. Les travaux se referment le 28 février prochain.

Classé 2ème dans la zone CIMA en 2011, le marché camerounais de l’assurance arrive derrière celui de la Côte d’Ivoire avec un chiffre d’affaires d’environ 282 millions de dollars. D’après une étude réalisée par la FANAF, l’Afrique du Sud représente 80 % du marché de l’assurance en Afrique. Ce qui représente 1,5 % du marché mondial estimé à 4339 milliards de dollars. Créée le 17 mars 1976 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire et présidée actuellement par le camerounais Protais Ayangma Amang, la FANAF a pour objectif de vulgariser l’assurance, instaurer et intensifier le dialogue entre les professionnels et les pouvoirs publics, augmenter le volume de rétention des marchés africains d’assurances. Son siège se trouve à Dakar au Sénégal

Protais Ayangma Amang, président de la FANAF

lesafriques.com)/n

À LA UNE
Retour en haut